Comment trouver du temps pour faire du sport ?

faire du sport

Nos vies sont parfois compliquées et si intenses que nous ne prenons pas le temps de nous maintenir en forme. Le sport, ce n’est pas simplement se tailler des muscles ou s’obstiner à entrer dans un 36. Non, l’activité sportive, c’est surtout se faire plaisir et mener une vie saine. Souvent, nous décidons de nous remettre au sport à la rentrée, ou en janvier, au moment des bonnes résolutions. Puis petit à petit, semaine après semaine, voire jour après jour, notre motivation diminue. Et nous nous arrêtons en plein élan.

Dans cet article, je vais vous aider à trouver du temps pour faire du sport, même si vous travaillez tard, si vous avez des enfants en bas âge ou si vous êtes seul à la maison.

Y aller petit à petit, sans objectifs trop ambitieux

Pour que l’habitude de faire du sport soit durable, commencez par de petites séances quotidiennes. Par exemple, quinze minutes par jour. Vous pouvez très bien faire des pompes au petit matin, muscler vos abdominaux le soir en revenant du travail, ou courir dans votre quartier pendant un quart d’heure le soir, quand vos enfants sont couchés. Les possibilités sont vastes. L’essentiel, je pense, est que vos séances ne constituent pas un obstacle à votre organisation. Pourquoi ? Car elles vont être plus faciles à intégrer à votre emploi du temps.

Tout le monde dispose, je l’espère, d’un quart d’heure pour soi chaque jour. Au lieu de scroller votre fil Instagram, de squatter YouTube ou de faire le légume devant NetFlix (rassurez-vous, je sais de quoi je parle), bougez votre corps. Au bout de trois ou quatre semaines,  ces séances deviendront un automatisme.

Penser priorité et ne plus dire « je n’ai pas le temps de faire du sport »

Une amie raconte : « Le papa travaille de 7h à 20h, autant dire qu’à cette heure-là, on est tous les deux KO et que la petite dort… On mange, on fait quelques trucs importants à faire, on sort le chien, puis dodo…

Je n’ai pas de pause déjeuner, je travaille à la maison. Je suis mère au foyer, et autant dire que même si ça n’est pas rémunéré, c’est un travail à plein temps.

Je passe beaucoup de temps avec elle pour compenser le fait qu’elle est fille unique, mais elle joue également seule et dans ces moments, je m’occupe de la maison, du chien, du jardin, et parfois, je souffle un peu.

Difficile de trouver la force de faire encore des squat ou que sais-je. Ceci dit, je la connais la solution : la volonté. Il faut prendre sur soi et oui, le soir, malgré la fatigue, puiser le peu qu’il reste d’énergie pour s’y mettre. Profiter de la sieste et laisser les corvées de côté pour s’y mettre également, etc. Mais ce n’est pas évident tous les jours et il y a vraiment de quoi se décourage ! »

Pas facile de conjuguer du temps pour soi dans ces conditions ! Mais comme cette personne l’avoue en fin de témoignage, tout est question de volonté.

Si votre priorité du moment est d’apprendre la guitare, de réduire vos déchets ou de passer votre permis de conduire, ou de vous mettre à je ne sais quel hobby alors, vous maintenir en forme est peut-être le cadet de vos soucis. En revanche, si votre priorité du moment est de prendre soin de vous, alors organisez vous pour que vos séances quotidiennes soient plus importantes que tout le reste. Par exemple, j’ai moi-même dû refuser des invitations à déjeuner le midi avec des amies, car ma priorité était d’aller à la salle de sport.

C’est comme ça. On a tous du temps libre chaque jour. Mais il faut se fixer des caps et des objectifs à accomplir sur des périodes définies. Se remettre en forme, c’est un peu comme apprendre une langue étrangère. Vous ne pouvez pas progresser sans méthode ni objectif. Et votre programme ne va pas tomber du ciel.

Vous devez être rigoureux, discipliné et ne plus remettre à demain la séance du jour. Dites-vous bien une chose : vous ne pouvez pas être partout. Cessez de dire « je n’ai pas le temps », car c’est faux. Et entre vous et moi, vous le savez très bien ! 🙂

Exploiter vos temps morts pour faire du sport

Des temps morts ponctuent chacune de nos journées. Ce sont ces instants où nous ne faisons rien de spécial, ou nous sommes entre deux activités. Un peu comme lorsque nous traversons plusieurs villes. Avant d’atteindre le patelin suivant, nous roulons à travers champs, terrains vagues et autres zones industrielles. Cela ne dure pas longtemps, mais, ces « entre-villes » mis bout à bout durent des heures.

Dans notre quotidien, nos temps morts surviennent du matin au soir : lorsque nous nous déplaçons pour nous rendre au travail, qu’il nous reste une demi-heure de pause après avoir déjeuné, que nous attendons nos enfants à la grille de l’école, que nous consultons notre Facebook entre l’heure du dîner et celle du début du film. Au final, toutes ces fenêtres temporelles peuvent bien représenter deux ou trois heures. Le temps idéal pour faire notre sport hebdomadaire.

Alors, exploitez ces temps morts en bougeant votre corps. Inutile d’aller suer à la salle de sport, de suivre des cours de judo ou de préparer un marathon. Faites simple. Dehors, marchez, courez, jouez avec votre enfant. À la maison, éteignez votre smartphone et suivez une séance de sport à la télévision. Par exemple, sur C8, vous pouvez suivre une séance de fitness avec l’émission Gym Direct. Sur YouTube, vous pouvez zapper sur la chaîne FitNext, qui vous montre comment vous muscler à la maison avec trois fois rien (juste un brin de motivation !).

Apprendre à déléguer

Si le temps vous manque en raison d’impératifs familiaux (les enfants à vous occuper, par exemple), pensez à déléguer les tâches. Dites à votre conjoint que dorénavant, les mardi et jeudi, vous partez faire du sport et qu’il doit s’occuper des chérubins pendant votre absence. Mettez votre enfant à la garderie un ou deux soirs plus tard la semaine pour faire du sport. Vous pouvez aussi demander un coup de pouce aux grands-parents qui sont dans le secteur ou à de (très) bons amis (et pourquoi pas envisager des échanges de bons procédés).

Pensez en équipe et non plus en solo.  Une maman ou un papa épanoui, c’est le secret de la bienveillance. Ne culpabilisez pas. Au contraire, vos enfants seront heureux de retrouver des parents zen, en bonne santé et en forme pour jouer avec eux.

Et chez vous, le sport est-il une priorité ? Arrivez vous à concilier vie de famille et vie sportive ? Quels sont vos conseils ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.