Accueil Minimalisme Vide-grenier : le bon plan pour faire le tri ?

Vide-grenier : le bon plan pour faire le tri ?

par Moe
vide-greniers

Dimanche dernier, comme le voulait ma bucket-list, j’ai participé à un vide-grenier. L’idée était de passer une bonne journée avec une copine et surtout de me débarrasser rapidement d’un petit tas d’affaires qui m’encombraient. L’occasion de découvrir si oui ou non, faire un vide-grenier est efficace pour faire le vide.

Vide-grenier : un vaste chantier

Vous le savez, moi, ce que j’aime lorsqu’il s’agit de faire du vide et du tri, c’est l’efficacité. C’est pour cette raison que je pense encore aujourd’hui que la meilleure façon de désencombrer son intérieur passe par le don ! Le plus simple est de faire appel à Emmaüs qui se charge de récupérer votre cargaison directement chez vous, et ce gratuitement bien sûr. Si Emmaüs n’est pas à côté de chez vous, d’autres associations existent et il est très facile de donner au premier venu sur des sites comme donnons.org. Le don reste donc la meilleure méthode pour désencombrer et la plus efficace aussi !

Cela étant, désencombrer, faire le tri ou épurer sa maison peut aussi se faire dans la joie et la bonne humeur. C’est aussi l’occasion de se faire un petit peu d’argent (on ne dit jamais non).

Le passage par la case « vide-greniers » peut être intéressant si vous vous sentez l’âme d’un commercial.

En une journée, vous pouvez vous débarrasser de pas mal de choses devenues envahissantes chez vous et dont vous n’avez plus l’utilité. Pour ma part, voici les objets que j’ai voulu vendre dimanche dernier au vide-grenier de Nantes :

  • Vêtements pour bébés
  • Livres
  • Jouets
  • Articles de puériculture
  • Peluches
  • Coussins

Mon amie, elle, a voulu vendre différentes choses. Partager un stand est une bonne idée, car on attire un public différent et on multiplie les chances de vendre sur son stand (ou pas !) :

  • DVD
  • Vêtements femme
  • CD
  • Appareils électriques
  • Chaussures

Participer à un vide-grenier : ce qu’il faut savoir

Personnellement, je ne pensais pas que la préparation d’un vide-grenier allait être aussi longue ! Voici les étapes clés :

  • Rassembler tous les objets que vous allez vendre. Personnellement, j’ai dû trier et ranger dans des boîtes tous les vêtements de bébé
  • Trouver des cartons ou des cagettes dans lesquels transporter les produits à vendre
  • Faire des affichettes de prix ou de tailles. J’aime bien ne pas afficher les prix en vide-greniers, car cela laisse place à la négociation, mais il est important toutefois d’écrire les tailles des vêtements si vous vendez ce type d’articles.
  • Trouver des tréteaux, une table et des chaises pour la journée
  • Faire de la monnaie
  • Préparer son pique-nique, ses bouteilles d’eau et ses friandises pour passer le temps

Au vu de ces préparatifs, vous imaginez bien que ce n’est pas la méthode la plus EFFICACE pour faire le tri. Oui, mais ça peut être fun : car à la clé, une bonne journée vous attend (si possible ensoleillée), et un petit pactole, si vous êtes chanceux.

Mes conseils pour bien vendre en vide-grenier

Vide-grenier Vêtements pour enfants

Vêtements pour enfants, articles de puériculture, jouets…

Déjà, je commencerais par dire qu’il faut que vos tables soient assez hautes par rapport aux autres stands. Nous avons remarqué que des présentoirs hauts attiraient les foules. Il faut aussi permettre aux clients potentiels de fouiner dans vos affaires. Par exemple, au lieu de plier et de ranger les vêtements en piles, vous pouvez choisir deux ou trois pièces « phares » à mettre sur le dessus, ou sur un cintre, bien en évidence. Cette technique va attirer l’œil et les personnes chercheront ensuite ce qu’il se cache en dessous, même si elles ne voient pas tous les vêtements au premier abord.

Ensuite, il faut pratiquer des prix extrêmement bas et toujours laisser place à une marge de négociation. J’ai remarqué que lorsque j’indiquais tout de suite mon prix le plus bas, et que la personne ne pouvait pas négocier, cela coinçait. J’ai d’ailleurs failli perdre plusieurs ventes à cause de cela. Vendez du rêve aux visiteurs : si vous voulez vendre quelque chose 3 euros, dites qu’elle en vaut 5 et acceptez de négocier. Les yeux de l’acheteur se rempliront d’étoiles ! et votre butin grossira à vue d’œil !

Résultats des courses : une journée mitigée

J’ai été très déçue de la vente, car je n’ai pu récolter que 25 euros au total sur toute une journée. Ce qui est vraiment très peu ! Les vêtements se sont mal vendus. Ce sont les jouets qui sont partis le plus vite.

Cette semaine, je fonce donner tous mes vêtements invendus à l’organisme de collecte. Je sais que c’est ce qu’il faut faire, si je veux désencombrer chez moi et faire une bonne action.

Reste que l’expérience du vide-grenier est très enrichissante. On a l’occasion de passer une belle journée en bonne compagnie, de laisser le temps filer, de se boire un petit café, de manger à l’extérieur et de parler avec des personnes avec qui on n’aurait jamais communiqué dans un autre contexte. Je recommande à tous cette expérience humaine enrichissante sur le plan personnel, moins sur le plan financier. Mais au fond, n’est-ce pas ça, la vraie idée du vide-grenier ?

Et vous, vous faites des vide-greniers ou des brocantes ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous des conseils pour bien vendre (mieux que moi) ?

23 commentaires

Articles qui pourraient vous intéresser

23 commentaires

Frohike 16 septembre 2016 - 8 h 59 min

Certes, le vide-grenier n’est pas toujours très efficace, mais c’est aussi une activité qui permet de se détendre une journée. Mais il faut aimer la foule et marchander tout le temps. C’est quand on rentre avec les invendus qu’il faut être efficace et foncer à la ressourcerie ou aux points de collecte 🙂

Répondre
Moe 21 septembre 2016 - 16 h 30 min

Oui c’est ce que j’ai fait et j’ai également donné des vêtements à une amie. Merci Frohike !

Répondre
Valerie 16 septembre 2016 - 13 h 11 min

En ce qui me concerne la dernière fois que j ai fait un vide grenier, j’ai vais en tête que je voulais revenir avec le moins de choses possibles et ça a été le cas et je suis revenu avec un beau pactole: mes conseils un stand toujours super bien rangé et surtout il faut  » casser  » les prix, accepter les offres et même donner des cadeaux. Il y avait donc du monde autour de mon stand. En fait je me disais que je préférais récupérer 50cts sur une vente que de devoir remettre l objet dans mon coffre.

Répondre
Moe 21 septembre 2016 - 16 h 32 min

J’ai essayé de casser les prix, mais le principal souci c’est qu’il n’y avait pas beaucoup de gens qui regardaient le stand. Faut dire qu’à Nantes il y a tellement de vide-greniers, peut-être trop. Je suis pareil que toi à la fin ça me dérangeait pas de vendre quelque chose 50 centimes mais encore fallait-il qu’on me le propose !

Répondre
Anaïs Dupont-Dead 16 septembre 2016 - 16 h 04 min

Bien écrit ton article, il résume tout à fait notre journée : on a passé du bon temps et vendu un peu (pour moi). Il faut accepter de baisser les prix, de toute façon ce qui n’est pas vendu finit par être donné. Le principal est d’avoir passé une bonne journée. L’organisation, mais surtout le choix de ce que l’on souhaite vendre, est la clé de la réussite. Après je pense qu’il y a un gros facteur chance…

Répondre
Moe 21 septembre 2016 - 16 h 32 min

Oui c’était une chouette journée ! Et en plus on a pris le soleil, une cure de vitamine D ça n’a pas de prix 🙂

Répondre
prettyarty 16 septembre 2016 - 18 h 21 min

coucou Moe! Lors de mon désencombrement massif il y a 2 ans (je crois!) j’ai ausis fait un vide grenier. Alors comme toi, j’ai remarqué qu’il vaut mieux donner un prix plus haut et descendre ensuite! le principe des soldes:)
Ensuite j’avais un panier de peluches que je donnais gratos. Une pancarte gratos ca attire le chaland et en plus certains se sentaient un peu mal de prendre comme ca alors ils achetaient un autre truc, je suis machiavélique je sais:)) (mais en passant d’autres ne se genaient pas pour prendre des trucs gratos sans meme me parler ou dire merci!)

à la fin de la journée, j’ai aussi donné bcp de choses, les gens étaient super contents. et vu que ca aurait fini chez emmaus, ca m’a permis de moins rapporter de choses a re-bouger ensuite.

bises!

Répondre
Moe 21 septembre 2016 - 16 h 33 min

Haha j’adore le côté machiavélique, tu m’as bien fait rire ! Mais tu as raison c’est une bonne idée. J’avais pour ma part vendu des habits par lots ce qui revenait à à peu près 50 centimes le vêtement… mais ça n’a pas fonctionné. La prochaine fois, je mettrai un panneau « à donner » pour attirer les bonnes âmes radines ! ^^

Répondre
Claudie 16 septembre 2016 - 19 h 10 min

Très bon article, toujours aussi plaisant à lire ! Je suis tout à fait d’accord avec Anaïs concernant notamment le facteur chance. Tu n’en as pas eu beaucoup au regard de tes gains mais tu ressors riche d’une belle expérience ! J’ai également fait un vide grenier dimanche qui m’a rapporté une jolie cagnotte. Si j’avais quelques conseils supplémentaires, ce serait de proposer à l’acheteur de prendre une 2e « article »pour avoir un prix (cela fonctionne bien avec les vêtements) et aussi de demander à l’acheteur qui repose l’article à l’énoncé du prix, de faire une offre. J’ai rattrapé 2 belles ventes avec cette technique et au final, le prix proposé par l’acheteur me convenait tout à fait. La localisation du vide grenier et sa fréquentation jouent aussi beaucoup sur les ventes.

Répondre
Moe 21 septembre 2016 - 16 h 35 min

Merci pour tes conseils Claudie. Effectivement j’ai proposé aussi aux rares acheteurs de repartir avec un habit en plus car ce que je voulais surtout c’était de me débarrasser de tout ce qui m’encombrait. Pour la deuxième tactique, je n’y avais pas pensé. Il faut être rapide et avoir du talent pour y arriver. J’essaierai la prochaine fois 🙂 Tu as l’air d’une vendeuse redoutable dis donc !!

Répondre
Lucile 16 septembre 2016 - 20 h 07 min

C’est vrai que les vides-greniers peuvent être très bien ! Pour ma part, j’ai également partagé un stand avec le reste de ma famille, nous avions deux stands en tout, et nous avons eu 180 euros (en enlevant le prix des 2 emplacements). Ta remarque sur la hauteur de la table est judicieuse, j’ajouterai qu’une nappe de couleur est essentielle (elle met en valeur tes objets), et en cas de vente de vêtements, un portant est très utile (perso, je n’aime pas trop me pencher et fouiller dans un carton, sur un portant je peux facilement passer en revue les vêtements). Et classer les objets par catégorie (d’un côté de la table des jouets, sur un petit présentoir les bijoux…). J’ai remarqué aussi cette année que trop d’objets au pied du stand empêchais les gens de s’approcher. Bon courage pour l’an prochain du coup 🙂 Et merci pour tous les supers articles sur ce blog !!

Répondre
Moe 21 septembre 2016 - 16 h 37 min

Coucou Lucile ! Merci pour tes conseils, je note pour le portant, c’est vrai que c’est plus pratique. Ces conversations me donnent envie de renouveler l’expérience mais je n’ai plus rien à vendre hélas ! à part des vêtements qui finiront chez les copines ou à la ressourcerie. Cela dit les autres lecteurs trouveront ces conseils bien pratiques !

Répondre
isa 17 septembre 2016 - 14 h 00 min

Hello Moe ,
je lis ton blog ,ainsi que d’autres sur le minimalisme, que j’aime beaucoup, peut-être pourrais-tu me renseigner, ou tes lectrices : j’ai beaucoup (trop) de livres que j’aimerais échanger contre d’autres qui m’intéressent sans avoir à acheter ou vendre, connais- tu un site d’échange sur le net? Ou un lieu à Paris?
En te remerciant!
isa

Répondre
Moe 21 septembre 2016 - 16 h 40 min

Tu as les boites utiles (https://alternatiba.eu/nantes/2015/espace-thematique/les-stands/les-boites-utiles/) et les passeurs de livres. Tu déposes tes livres dans des points de collecte dans ta ville et tu repars avec les livres que d’autres personnes ont déposé. Je ne connais que ce système à ce jour. Sinon, il y a quelque temps, j’étais sur un groupe Facebook de « troc » et tu pouvais dire que tu échangeais tel objet (un livre en l’occurrence) et ce que tu recherchais. Je ne connais pas d’autres sites mais ça serait effectivement très utile. Sinon, pourquoi ne pas s’abonner à une médiathèque ? L’offre à Paris doit être intéressante. A bientôt 🙂

Répondre
Fanny 22 septembre 2016 - 15 h 25 min

Va faire un tour là 🙂 : http://www.bibliotroc.fr/index.html

Répondre
isa 22 septembre 2016 - 15 h 52 min

@Fanny @Moe : merci de vos réponses, je vais aller voir!

Répondre
Gib 18 septembre 2016 - 9 h 54 min

25 euros, c’est sûr la recette est maigrichonne ! En même temps ça s’explique : aujourd’hui les greniers (endroit de la maison où on entreposait le « grain ») se font rares. C’est plus rentable de parler de combles, de mansardes… Alors, se faire …du « blé » dans un vide-grenier, c’est devenu mission quasi impossible ;-))

Répondre
Moe 21 septembre 2016 - 16 h 41 min

Ah oui pas bête je n’avais pas vu le problème sous cet angle ! 😉

Répondre
Lucile 21 septembre 2016 - 8 h 21 min

Ah ouai, 25 euros pour tout le temps que ça prend c’est décevant. D’autant plus qu’il faut se lever tôt et être prêt a démarrer les premières ventes dès 6h, c’est à cette heure là que se font les meilleurs affaires. Je me souviens d’un vide grenier ou une dame proposait un verre de citronnade gratuite pour ceux qui lui achetaient un article. Elle avait fait fureurs !!! C’est vraie que les vêtements se vendent de moins en moins dans les vides greniers, le mieux c’est encore de les vendre 4 franc 6 sous dans un magasin de seconde main ou, au mieux, de les donner aux bonnes œuvres; Les vides greniers c’est surtout pour vendre les ‘vieilleries » ( meubles, lampes, vaisselles, bibelots, jouets..) ou collection en tout genre. Reste le souvenir et la bonne ambiance partagé ….

Répondre
Fab 22 septembre 2016 - 16 h 27 min

Pour ma part j’ai créé mon Shopus, c’est simple, je me sers de mes réseaux, même centres d’intérêt ou tranches d’êges, et j’ai ma boutique mobile comme ca!

Répondre
Moe 28 septembre 2016 - 16 h 20 min

Sympa ! Il faut avoir beaucoup de connaissances cela dit pour que cela fonctionne j’imagine.

Répondre
Farah Barthelet 1 octobre 2016 - 17 h 05 min

Bonjour !
Je viens de faire une braderie ce week-end et j’ai vraiment beaucoup vendu alors je viens partager mes conseils. 😉 D’une part, je pense que je proposais des trucs chouettes (en bon état et assez modernes, pas trop de vieilleries) et à bas prix (mon but étant de me débarrasser) mais surtout mon stand était attirant.
De mon expérience, les passants venaient vers moi car mon stand était:
-à la hauteur des passants. Il faut miser sur la flemme et la timidité des gens: hop un regard sans toucher ou un bras tendu et ils peuvent facilement observer de plus près sans trop « s’investir ».
-ordonné et sur un seul étage. Si c’est désordonné ou s’il y a des objets à la fois au sol et en hauteur, le regard des passants se perd dans le bazar et se contente de balayer le stand sans se poser sur les objets.
-ordonné MAIS PAS TROP. Si les vêtements sont trop bien pliés, les gens n’osent pas les déplier. J’ai remarqué ça au début, quand mon stand était trop rangé.
-avec les objets phares en valeur (objets jolis, ou colorés, ou modernes), pour attirer l’oeil du passant et lui donner envie de fouiller.

Personnellement, j’avais des vêtements à vendre. J’ai utilisé un portique pour suspendre les vestes, pull-over et robes. Sinon, j’ai étalé les vêtements sur une table, en séparant les jupes d’un côté, pantalons et shorts de l’autre, et hauts au milieu. J’ai plié les jupes, pantalons et shorts. Pour le milieu, je pliais environ la moitié des hauts très rapidement et je laissais l’autre en vrac puis j’étalais le tout – hauts pliés et en vrac – sur toute la table. Ça marchait super bien pq les gens voyaient d’abord bien les vêtements, ils commençaient à observer les hauts pliés et les déplacer puis ils se mettaient à fouiller tout le reste en voyant que mes vêtements les interessaient. Et quand les gens fouillent, ils achètent d’avantage qu’en observant simplement de loin. Mon autre astuce, c’est de mettre un objet qui attire le chaland. Je mettais sur le dessus quelques hauts sympa et surtout j’avais repéré un petit débardeur coloré au motif super joli qui faisait venir tout le monde. Sauf que c’était un crop-top donc au final les gens ne l’achetaient pas car trop court. Mais du coup, ils regardaient ce petit haut sympa puis tant qu’à faire, commençaient à fouiller pour voir si j’avais d’autres trucs sympa. Du coup, je mettais systématiquement ce petits top au-dessus et c’était incroyable, toutes les femmes qui venaient à mon stand venaient pour regarder ce haut là ! Et puis du coup elles commençaient à fouiller le reste ensuite ! Au final je l’ai pas vendu mais il m’a fait vendre un tas de trucs haha!

Répondre
Moe 4 octobre 2016 - 9 h 04 min

Salut Farah, merci pour tes conseils utiles apparemment cette journée t’a été profitable. Même si comme tu dis, l’important était pour toi de te débarrasser de tes affaires, c’est toujours mieux si on peut se faire quelques sous dessus au passage 🙂 Pour les belles pièces, c’est une bonne idée pour attirer les passants. Je prends note pour la prochaine fois !

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site Web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.