Accueil Zéro déchet Sur le chemin du zéro déchet

Sur le chemin du zéro déchet

par Moe
limiter les poubelles

Cela fait plusieurs mois que cette question me turlupine. Je jette trop. Je gâche. Je pollue. Et ça m’énerve.

Sur la toile et sur Instagram, j’ai récemment découvert plusieurs blogs sur le « zéro déchet ». Pour moi, c’est un objectif ambitieux mais tellement logique que j’ai décidé de m’y coller.

Attention, je suis novice en la matière. Même si j’ai toujours été sensible à la question, je découvre à peine la tendance du zéro déchet. Aller aux poubelles me stresse.

Alors, chers lecteurs, je vous propose de vous emmener dans mon voyage. Celui d’une débutante qui va tout faire pour réduire drastiquement ses détritus. Toutes les pistes sont envisageables.

Quand je vois certains blogueurs qui ne produisent que 75 grammes de déchets par semaine, il y a de quoi rêver.

Alors toi aussi, tu veux tenter l’aventure du zéro déchet avec moi ? Tu veux contribuer à sauver la planète, à refuser la société qui te demande de consommer à outrance, à te creuser la tête pour réduire tes déchets car la médiocrité ne t’intéresse pas ? Et bien viens, on est bien.

Mes premiers gestes simples pour limiter les déchets (très basique mais encore une fois, je ne fais que commencer dans cette voie, sois indulgent !) :

  • Je n’utilise plus de cotons. J’ai investi dans des disques démaquillants réutilisables en bambou bio, ainsi que des carrés de bambou réutilisables pour nettoyer le cucu de bébé cœur. Evidemment j’utilise du liniment et jamais de lingettes.
  • J’ai revendu ma cafetière Nespresso.
  • Je n’achète plus de yaourts individuels mais que des gros pots.
  • Je n’utilise plus de produits ménagers ordinaires. Je fabrique ma lessive, j’utilise du vinaigre blanc pour faire la poussière, les vitres.
  • J’achète mes denrées en grandes quantités uniquement pour éviter les emballages. Je n’achète plus le riz ou la semoule par portion pour 2 personnes (en sachet tu sais).
  • J’évite au maximum tout ce qui est plastique.

Mes défis pour limiter un max mes déchets :

  • Trouver une solution pour composter mes déchets organiques. Investir dans un composteur individuel ou utiliser un composteur collectif ? Il va falloir que je me renseigne sur la question, mais avec tout ce que ma petite famille consomme en fruits et légumes, il serait dommage de ne pas passer par là. Et manger les épluchures CI-MER je laisse ça aux candidats de Top Chef.
  • M’équiper en bocaux en verre pour acheter un maximum en vrac dans les épiceries spécialisées de type Day by Day.
  • M’équiper en sacs en tissu pour acheter en vrac.
  • Trouver une alternative respectueuse de l’environnement à mon bidon de produit pour laver les sols, et à mon liquide vaisselle.
  • Trouver une solution efficace pour laver la cuvette des toilettes, car pour l’instant le bicarbonate de soude ça ne marche pas très bien.
  • Me motiver à faire mes gâteaux maison pour le goûter, ainsi que mes yaourts. Alors pour l’instant, je n’achète plus de gâteaux pour le goûter mais chéri râle car son ventre crie famine à cette heure-là. Ma ligne ne s’en plaint pas mais bon il faut savoir faire des compromis 🙂
  • Lire le livre de Béa Jonhson, « Zéro déchet », qui est apparemment la papesse du zéro déchet.

Et vous, comment faites-vous pour limiter un maximum vos sorties poubelle ? Ce sujet vous tient-il à coeur ? Avez-vous des conseils pour une débutante ?

 

13 commentaires

Articles qui pourraient vous intéresser

13 commentaires

JF 2 juillet 2015 - 13 h 56 min

Déjà j’évite d’acheter des produits alimentaires avec des sous-emballages (les fameux sachets fraicheur). Trop d’emballage plastique !

Répondre
aemi 15 juillet 2015 - 22 h 32 min

WAOU super décision!
Après j’ai envie de te dire que finalement, les épluchures, si ça part aux ordures, c’est bête, mais ça ne poluera pas… la priorité je pense est d’éviter tout type d’emballages au maximum! Bravo en tout cas!

Répondre
frohike 22 juillet 2015 - 14 h 54 min

Je suis d’accord avec toi les épluchures, ce n’est pas ce qu’il y a de plus grave, mais au final ça gonfle le volume de déchets car ce n’est pas trié mais incinéré avec tout le reste et du coup ça pollue encore plus du point de vue du transport.

Répondre
Chachouminimaliste 27 juillet 2015 - 14 h 48 min

coucou!
ravie de voir que mon blog t’inspire et que tu me cites. Ca me touche beaucoup.
Je suis encore loin des 75grs par semaine de déchet mais on va y arriver. c’est un travail de longue haleine.
j’espère que tu trouveras des solutions rapidement pour réduire tes déchets.

Répondre
Moe 27 juillet 2015 - 15 h 50 min

Je suis sur la bonne voie. Bon j’ai préparé un baptême ce mois-ci donc ça fausse un peu le calcul, mais je m’équipe petit à petit en pots pour mes courses en vrac. Et je vois aussi pour mieux m’organiser pour mes recettes (car cuisiner est la voie royale pour réduire ses déchets).

Répondre
erdem 6 août 2015 - 9 h 17 min

J’adore ton article. Merci d’avoir mentionné mon blog. Ca me fait très plaisir 🙂
Pour le composte, tu peux voir s’il y a une école à côté de chez toi qui composte. Nous nous déposons une fois par semaine à l’école de ma fille où il y a un lombricomposteur. Pour le nettoyage des toilettes, essaye de mettre du vinaigre chaud et de rajouter du bicarbonate. Ca marche très bien. Très bonne continuation ! je vais suivre ton blog avec plaisir

Répondre
Moe 7 août 2015 - 8 h 17 min

Pour le composte j’ai vu effectivement qu’il y avait une école et j’ai rendez-vous à la rentrée pour voir comment ça se passe. Pour les toilettes, je vais essayer le fameux combo vinaigre / bicarbonate (un peu comme ma lessive en fait). Merci pour tes commentaires en tout cas, j’adore ton blog aussi !

Répondre
Sandrine 20 août 2015 - 10 h 49 min

Bonjour, mes enfants sont grands maintenant, mais un déchet qui m’énervait beaucoup, c’est (l’emballage) des jouets. Plusieurs pistes pour éviter ces déchets:
– Les jouets neufs sont sur-emballés, la boite est grosse, (effet « on en a pour son argent »), mais à l’intérieur il n’y a rien. Le ratio emballage : jouet est de 2/3 : 1/3
– Tant de jeux ne servent qu’une ou deux fois, voire zéro, et finissent par n’être rien d’autre qu’un truc encombrant et inutile (un déchet donc)…
– Expliquer la démarche à papy / mammy / tantes et oncles. Les convaincre de ne pas offrir de jeux (moi j’y suis pas arrivée à 100%).
– Acheter en occasion. L’emballage inutile a déjà été jeté par le propriétaire précédent, c’est déjà ça de gagné.
– Offrir les jeux qui ne servent plus, ça évite qu’ils trainent, que des pièces se perdent, et qu’ils ne soient inutilisables (donc à jeter).
– Trier et donner les jeux quand les enfants ne sont pas là. S’ils sont là, ils ont tout à coup un besoin indispensable de ce jeu qu’ils n’ont jamais regardé en 2 ans…
– Trouver une ludothèque, on se rend vite compte des jeux qui ne servent que 2 fois. En plus on peut y donner des jeux.

Répondre
Moe 21 août 2015 - 18 h 51 min

Coucou Sandrine ! Merci pour tes conseils très utiles et ton expérience. Cela ne fait pas beaucoup de temps que je suis maman, j’ai déjà la chance d’avoir des cousines plus grandes qui me donnent quantités de vêtements, jouets, livres et du coup j’ai pas le souci des habits neufs déjà. Par contre pour les jouets c’est autre chose. Maintenant j’ai bien compris que la durée de vie utile d’un jouet était très courte et que ça ne servait à rien d’en acheter des milliers. Je sais également que cultiver un minimum d’ennui permet de booster la créativité et de faire des enfants de futurs artistes (je l’espère !) Par contre de temps en temps on craque pour un jouet beau et solide qu’on pourra léguer au petit frère ou à la petite soeur plus tard… c’est sympa aussi

Répondre
Paroles de minimalistes - Fanny - La cabane de Moe 21 octobre 2016 - 9 h 36 min

[…] C’est aussi l’écologie. On achète moins, donc moins de déchets tout […]

Répondre
Minimalisme : bilan 2015 et objectifs 2016 - La cabane de Moe 2 juillet 2019 - 8 h 59 min

[…] les quantités de déchets que mon foyer produisait. J’ai donc décidé d’adopter une vie « zéro déchet » depuis quelques mois maintenant. Pour l’instant, c’est plutôt « less waste » que « zero […]

Répondre
Le zéro déchet coûte-t-il cher ? - La cabane de Moe 11 octobre 2019 - 14 h 25 min

[…] ne dis pas que tout est positif dans le zéro déchet. Je trouve que ce mode de vie est plutôt contraignant et pas adapté à tout le monde. C’est un […]

Répondre
Rencontre avec la famille zéro déchet à Nantes - La cabane de Moe 13 octobre 2019 - 21 h 08 min

[…] à travers la méthode des 5 R que ce projet a été possible (il fait ainsi rapidement allusion à Béa Johnson qui en parlera la première dans son […]

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site Web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.