Minimalisme, frugalisme, budget
relation saine avec l'argent

Comment avoir une relation saine avec l’argent ?

L’argent vous intéresse, mais c’est un sujet tabou ? Vous souhaitez savoir comment faire pour avoir une relation saine avec l’argent, trouver un juste équilibre entre le fait de gagner de l’argent et de passer du bon temps pour vos loisirs et avec votre famille ? Voici des réflexions qui me tenaient à cœur de partager avec vous pour vous aider à cheminer sur la question de l’argent.

Relation saine avec l’argent : le choix entre deux voies

La vie nous donne le choix. Le choix d’emprunter deux directions.

La première, celle de l’argent. De la carrière (brillante).

La deuxième, celle de la lenteur.

Les deux aspects sont-ils incompatibles ? L’argent fait-il le bonheur ? Je vous dévoile mon expérience et donc, quelques éléments de réponse.

Un jour, j’ai eu le choix entre le trio carrière-argent-succès et celui de la lenteur, du temps libre et du bonheur. Curieusement, j’ai testé le premier choix.

Quand on n’a pas encore trente ans, on est avide de succès.

J’avais mon entreprise, je gagnais bien ma vie, et j’allais bientôt recruter du personnel pour gagner encore plus d’argent.

Seulement voilà.

Petit à petit, j’ai commencé à m’interroger sur le but derrière toute cette dépense d’énergie. Quel aurait été l’objectif final ?

Si j’avais continué sur cette voie, j’aurais eu mon compte en banque bien garni, certes, mais à quel prix au quotidien ?

Je n’avais plus le temps de voir mon fils, je ne pouvais plus partir en vacances, je ne sortais plus le week-end, car j’étais fatiguée de mes journées de la semaine.

Par contre, j’avais de l’argent. Je pouvais m’offrir de belles choses pour meubler ma maison. J’avais les moyens.

Un jour, mon comptable est venu me voir, pour m’informer qu’il fallait à présent embaucher et donc, trouver un bureau pour accueillir tout ce petit monde.

Le coût mensuel d’un bureau en location était important, mais ce n’était pas grave, ces frais allaient être comptés dans mes « charges », donc déduits de mon chiffre d’affaires.

Malgré tout, je devais gagner encore plus d’argent pour gagner le même salaire.

La machine était lancée, et n’allait peut-être jamais s’arrêter, si je ne m’étais pas remise en question. Mon existence prenait une tournure amère, et quand il a fallu choisir entre les vacances d’été et l’entreprise, le choix s’est fait naturellement.

J’aimais mon métier, j’aimais mon entreprise, mais le rythme devenait infernal. Après mûre réflexion, téléphone. Au bout du fil, le comptable, qui n’en croyait pas ses oreilles. « Adios, ravi de t’avoir connu. » Silence au bout de la ligne.

Je crois que ce jour-là, on a failli le perdre. (En vrai, j’ai eu très peur de le contacter pour lui annoncer la nouvelle !)

Première idée donc pour mieux gérer votre relation avec l’argent : toujours voir à long terme. Prenez une longue vue et regardez ce qu’il y a au bout : est-ce que le bout de l’étape vous rendra plus heureux ? Y-a-t-il une fin en soi à votre objectif ? Ou la spirale travail-manque de temps libre-santé affaiblie semble être sans fin ?

Inspirez-vous des millionnaires selon Tim Ferris

Dans son livre à succès, Tim Ferris explique que vivre comme un millionnaire, c’est avoir du temps libre pour faire ce que l’on veut.

Pour devenir une meilleure version de soi-même, vivre ses rêves, améliorer ses compétences, faire tout ce que l’on rêve de faire et s’y mettre dès maintenant, avant qu’il ne soit trop tard.

Le millionnaire n’est pas celui qui travaille tous les jours de 7h à 20h, et qui ne part jamais en vacances.

Non, le millionnaire c’est celui qui fait travailler les autres pour lui, ou qui a mis en place un système qui fonctionne en pilote automatique, et qui travaille à sa place.

Après avoir mis fin à mon entreprise, je suis retournée à la case départ. Je me suis réinscrite en tant qu’autoentrepreneur. Et j’ai retrouvé mes clients d’époque. Certains m’ont suivi, d’autres m’ont oublié.

Mais heureusement, comme j’avais déjà à l’époque adopté le budget frugaliste, j’avais un matelas de sécurité qui m’a donné cette liberté de me décider.

Alors certes, l’auto-entreprenariat fait moins chic sur le papier, mais il ne faut pas oublier que c’est avant tout une niche fiscale. Elle est là aussi, l’intelligence financière.

C’est sûr, l’appellation fait moins chic sur le papier, mais j’allais à nouveau savourer la vie. La mordre à pleines dents, comme on dit ! Ce fut une chance incroyable de pouvoir changer de chemin. J’ai commencé à refuser du boulot, à sélectionner ce qui me plaisait. J’ai fait du tri dans le portefeuille clients. J’ai gagné beaucoup moins d’argent. En fait, j’ai réussi à trouver de meilleurs clients, et donc à travailler moins pour gagner plus. Mon emploi du temps s’est allégé. Je n’avais plus mal au dos, plus mal aux yeux, et je pouvais à nouveau avoir du temps.

Deuxième idée : ce n’est pas forcément l’argent qui rend riche, mais le temps libre qu’on peut s’offrir pour profiter de la vie.

Et donc, l’argent fait-il le bonheur ?

D’après mon expérience, ce n’est pas l’argent qui fait le bonheur, mais le temps libre qu’on peut s’offrir.

Le souci, ce n’est pas l’argent, mais ce sont les sacrifices qu’il implique.

Avoir une brillante carrière, gagner beaucoup d’argent, c’est bien, mais cela passe forcément par des sacrifices personnels : sur le plan de la famille (on a moins le temps pour s’occuper de son conjoint, de ses enfants, au risque de briser des foyers), sur le plan de la santé (on mange mal, on ne fait aucune activité physique, on ne prend pas bien soin de soi) et sur le plan personnel (on n’a plus le temps de faire ce que l’on aime à part travailler, donc on risque la dépression).

Contrairement à tout ce que disent les charlatans du net, qui vous promettent monts et merveilles en montant un business en ligne, pour gagner de l’argent il faut travailler à un moment ou à un autre.

Les sous ne tombent pas du ciel, mec !

Alors, si vous avez besoin d’argent pour concrétiser des projets qui vous tiennent à cœur, libérez-vous de vos pensées limitantes qui vous font penser que l’argent est sale.

Mais si vous accumulez de l’argent sans réel but derrière, sans réfléchir à long terme et en sacrifiant tout votre temps libre, alors peut-être que la vie que vous menez actuellement est périlleuse.

Alors, comment faire pour atteindre un meilleur équilibre entre argent et bonheur ?

Aimer et être aimé, voilà la plus belle richesse du monde. L’auteur Stephen R. Covey, éminent conseiller politique et gourou en finances personnelles, déclarait dans son best-seller, que malgré son travail, il s’engageait à passer du temps avec chacun de ses neuf (!) enfants et son épouse.

La famille et l’amour sont des biens inestimables, qu’il ne faut pas, à mon sens, sacrifier. Combien de familles brisées autour de nous ?

Ce sont des cadeaux très fragiles que la vie nous offre et qu’il faut protéger.

Et pour cela, nous devons avoir du temps libre et donc ralentir.

Par où commencer ? Dans un premier temps, cessez de vivre pour travailler, mais travaillez pour vivre. Peut-être que vous pouvez tenter un nouveau métier, ne plus faire d’heures supplémentaires ou demander à votre patron de travailler une journée par semaine en télétravail. Aux États-Unis, le télétravail est bientôt la norme, la France est juste un peu plus lente. Avec la pandémie, les codes semblent changer.

Evidemment, il arrive parfois qu’on ait besoin ou envie de travailler plus pour gagner plus. Cela, dans le but de financer un projet spécifique, ou parce que l’on est dans un moment de la vie où on a le temps de travailler et de fournir des efforts supplémentaires sans sacrifices dans nos autres aspects de la vie personnelle.

Ensuite, faites du tri dans vos activités de la semaine, cessez de voir certaines personnes qui n’enrichissent pas votre vie, et profitez au maximum de chaque instant qui passe.

Enfin, prenez un peu de temps un soir pour dresser la liste de toutes ces petites choses que vous avez toujours voulu accomplir, mais que vous avez toujours remises à plus tard. Faites-vous ensuite la promesse de les réaliser, en vous fixant des objectifs réalisables clairs.

Les personnes que je croise parfois à l’école sont curieuses, elles se demandent comment je fais pour finir si tôt chaque soir et avoir une entreprise. Je leur réponds que c’est un choix. Certains choisissent de finir tard et de gagner plus d’argent, d’autres, comme moi, préfèrent ralentir, quitte à ne pas pouvoir s’offrir le dernier iPhone.

Troisième idée : faites le tri dans vos activités chronophages si vous ne pouvez pas moins travailler, faites des listes de vos priorités, que ce soit pour vos relations avec les gens, ou pour des rêves que vous souhaiteriez atteindre, et organisez-vous pour vous y mettre.

On ne peut pas tout avoir ! Mon comptable, lui, avait le dernier iPhone.

Un jour peut-être, vous aurez comme moi la chance de pouvoir faire ce choix. Car, tout le monde ne peut pas se le permettre, selon sa situation. Avez-vous déjà fait ce choix décisif entre argent et bonheur ? Arrivez-vous à avoir une relation saine avec l’argent ? Racontez votre expérience en commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *