Accueil Minimalisme L’infiniment peu de Dominique Loreau

L’infiniment peu de Dominique Loreau

par Moe
infiniment peu de dominique loreau

Petit par la taille, grand par les idées. Voilà comment pourrait se résumer en une phrase la petite bible du minimalisme intitulée « L’infiniment peu » de Dominique Loreau. La maîtresse de l’art de la simplicité installée au Japon s’est inspirée du format des livres de son pays d’adoption. Une taille compacte, pratique, qui tient dans la poche et qu’on peut emmener partout. En 180 pages environ et organisée en 15 chapitres, cette ode au minimalisme regorge de citations et d’astuces inspirantes sur le zen et l’art de vivre simplement. Un petit compagnon qui échappera à coup sûr à la dématérialisation de votre maison.

Ce n’est un scoop pour personne : L’art de la simplicité a carrément transformé ma vie. A la suite de ce livre, j’ai vu en mes tocs de désencombrement un art de vivre. C’est alors que j’ai vite eu envie de découvrir d’autres ouvrages de Dominique Loreau. Et je ne fus pas déçue en dévorant d’une traite l’Infiniment peu. Un guide spirituel incontournable pour tous celles et ceux qui souhaitent désencombrer leur vie et vivre simplement. Une source d’inspiration incroyable.

Qu’est-ce qu’on y apprend ?

Le plus grand trésor de l’homme est de vivre de peu tout en restant satisfait. Car le peu ne manque jamais (Sénèque).

toucher les légumes

Pour vivre, pas besoin de beaucoup, peu suffit. Pour s’habiller, une douzaine de tenues de base est largement suffisant. Pour être élégant, un ou deux bijoux pas plus, on évite ainsi de ressembler à un sapin de Noël. Pour voyager, un vanity et basta : d’ailleurs, il est utile de garder à portée de main un petit sac de nuit (contenant un pyjama, une brosse à dents, des sous-vêtements, des boules quiès) en cas de départ sur un coup de tête, une nuit passée chez des amis ou bien une échappée le temps d’un week-end.
Pour cuisiner, inutile de s’encombrer d’électroménagers en tous genres. Faire tout à la main permet de mieux se rendre compte de la matière et du monde végétal sans lequel nous ne serions rien. Nous nous éloignons progressivement de la nature. Hyperconnectés en ville, nous nous sommes déconnectés de la terre. Caressons les légumes, observons-les, touchons-les pour mieux les apprécier et nous rapprocher de la nature. D’ailleurs, pour vivre mieux, cuisinons tout le temps. C’est le secret pour garder la ligne, être en forme et maîtriser son budget.

Argent

Si, au lieu de gagner beaucoup d’argent pour vivre, nous tâchions de vivre avec peu d’argent ? (Jules Renard)

Un sou est un sou, dixit Roosevelt. Avant de consommer, posons-nous chaque fois la question : à quoi me sert cette dépense ? Est-elle utile ? De qualité ?
Planifier son budget est toujours utile. Au lieu d’acheter des futilités, nous pourrions nous payer une course en taxi pour rejoindre l’aéroport, avec un bagage de 20 kilos sous le bras à 6h du matin. Une question de choix. Ne soyons pas esclaves de notre argent. Si nous en gagnons un peu, c’est pour qu’il nous simplifie la vie et non qu’il nous l’encombre.

Consommation

Limitons les virées aux hypermarchés qui incitent à hyper consommer. Si possible, pas besoin d’opter pour un frigo taille XXL. Un petit réfrigérateur top suffit pour une famille de 4 personnes quand on fait le choix de cuisiner tout le temps avec de bons produits frais. Les études ont montré que nous consommons généralement les 20 ou 30 mêmes produits. Alors faisons-nous une raison. Privilégions la qualité de ces produits que nous consommons tout le temps (pâtes, riz, jambon…) plutôt que d’opter pour la nouveauté qui finira sans doute à la poubelle.

Mental et bien-être

Pour avoir un ventre parfait, contractons discrètement nos abdos six fois six secondes tous les jours. Pour aérer l’esprit, entraînons-nous à faire le vide pendant 2 minutes chaque soir. L’exercice est difficile mais avec le temps, il deviendra un jeu d’enfant.

Relations sociales

Désencombrons notre vie des relations qui nous empoisonnent. Si nous connaissons des personnes qui ne nous apportent aucun bonheur, évitons-les au maximum. Fuyons les ondes négatives. Apprenons à dire non. Un homme libre est un homme qui peut refuser une invitation sans donner d’explication. A force, notre entourage s’y habituera. Essayons de faire le vide autour de nous pour profiter pleinement de notre temps. Accordons-nous des pauses dans la semaine pour ne rien faire, réfléchir, nous poser. Osons l’oisiveté. Tutoyons la paresse. Reconsidérons la vie, le temps qui passe en arrêtant de courir du matin au soir. Nous risquons de passer à côté de notre vie si nous n’avons plus le temps de la vivre.

solitaire

Soucis et stress

Ah, les corvées du quotidien. Pour en souffrir au minimum, débarrassons-nous de ces tâches ingrates le plus rapidement possible. Dressons des listes et barrons ce que nous avons effectué sans tarder. Ne gaspillons pas notre énergie à ressasser, à ruminer, agissons sur le champ. Plus tôt ce sera fait, plus vite nous serons libres de toute pensée négative et encombrante. Halte à la procrastination. D’autre part, prenons du recul sur les maux du quotidien : face à un souci, imaginons-nous cinq ans plus tard : que sera devenu ce problème ? En se plaçant chaque fois cinq années après, nous voyons nos problèmes d’une manière tout à fait différente. Ne limitons pas le temps à une seule perspective. Tout est possible, il suffit d’y penser ! Ainsi, nous déculpabiliserons plus facilement et ne stresserons plus du tout… ou presque.

L’infiniment peu n’est pas le best-seller de Dominique Loreau. Discret, il mérite tout de même toute notre attention, avec sa liste à rallonge de conseils précieux sur l’art de vivre minimaliste. Une petite merveille à posséder dans sa (menue) bibliothèque. Des petits conseils pour de grands changements. A lire et relire absolument. Le livre est disponible ici (lien affilié permettant de soutenir le blog !)

22 commentaires

Articles qui pourraient vous intéresser

22 commentaires

Mino 28 octobre 2015 - 10 h 41 min

Salut Moe, merci pour ce beau résumé du livre. Mais à sa lecture n’as-tu pas eu un sentiment de déjà vu par rapport à L’art de la simplicité?

Répondre
Moe 29 octobre 2015 - 9 h 25 min

Coucou Mino ! Autant j’ai trouvé que ‘L’art de l’essentiel’ était redondant. Je n’ai pas trop aimé ce livre car pour moi, c’est une pâle copie de l’Art de la simplicité. Autant avec l’infiniment peu, on apprend beaucoup plus de choses, même si certains passages comme les astuces de désencombrement, ne nous sont pas étrangers. Et puis c’est bête, mais j’ai beaucoup aimé le format style japonais. On prend vraiment plaisir à le lire.

Répondre
Sardine 28 octobre 2015 - 12 h 43 min

Bonjour Moe,
Je viens de découvrir depuis peu ton Blog et tout comme toi, je suis une inconditionnelle des ouvrages de Dominique Loreau.
L’Art de la simplicité et L’infiniment peu me suivent partout quand je m’échappe de mon petit chez moi !
J’aime les relire, m’y ressourcer et retrouver l’énergie pour continuer sur mon Chemin.
Merci pour ce partage et au plaisir de te lire !

Répondre
Moe 29 octobre 2015 - 9 h 22 min

Ils font partie de ces bouquins qu’on ne pourra jamais abandonner. Ils nous accompagneront tout au long de notre vie. A bientôt !

Répondre
François 28 octobre 2015 - 21 h 21 min

Bonjour,
Je pense que ce livre devrait être distribué dans les écoles ,ca viendrait montrer aux jeunes qu il y a une autre façon de vivre que celle qui est imposée présentement….Merci a vous d en faire l éloge….très intéressant votre blog…inspirant….merci infiniment…

Répondre
Moe 29 octobre 2015 - 9 h 21 min

De rien François, merci beaucoup pour vos commentaires, ça me touche beaucoup !

Répondre
aemi 29 octobre 2015 - 15 h 50 min

Moi aussi, Dominique Loreau a changé ma vie! Parce que j’étais accumulatrice et mal dans ma peau à cause de ça, ses lectures m’ont un peu sauvé la vie… et donné envie d’écrire mon blog! Et tu as raison, c’est devenu un mode de vie! une façon de voir les choses, j’ai trouvé ma chapelle! Bisous

Répondre
Miss Zen 1 novembre 2015 - 10 h 31 min

Je garde ce livre à côté de mon lit, je pioche dedans régulièrement quand je doute : grand effet apaisant.

L’art de la simplicité à été un détonateur dans ma vie , c’est l’étincelle qui a ensuite déclenché une série de révélations jusqu’au changement radical de vie ! J’ai désencombré ma vie du matériel et ensuite j’ai du faire face au reste, je ne pouvais plus masquer mon désarroi ds la consommation. Je suis beaucoup plus heureuse maintenant : moins d’argent mais plus de beaux moments ( même si certains jours, c’est difficile de résister aux puissantes sirènes de la consommation , difficile d’échapper aux professionnels créateurs d’envie en tous genre )

Répondre
Une semaine, un article, une vidéo | wayofsimplicity 1 novembre 2015 - 21 h 49 min

[…] sur le blog la cabane de Moe. Il s’agit de la critique d’un livre de Dominique Loreau, L’infiniment peu. J’ai souvent entendu parlé de cette auteure sur les blogs traitant de simplicité et […]

Répondre
Alice 12 décembre 2015 - 18 h 24 min

Coucou!
C’est marrant moi je trouve que le livre le moins bien de Dominique Loreau c’est L’Art de la Simplicité ^^ Comme quoi! Je trouve L’Art de l’Essentiel bien plus complet et travaillé en fait.
L’infiniment peu est bien à mon sens même si bourré de coquilles avec quelques répétitions, par contre j’adore son format! Pourquoi tous nos livres ne font pas cette taille? 😀

Bon week-end!

Alice

Répondre
Moe 13 décembre 2015 - 17 h 08 min

Peut-être est-ce parce que j’ai découvert Loreau par L’art de la simplicité et ai vu en L’art de l’essentiel une redite ? Tu as commencé par quel livre toi ? J’adore le format de L’Infiniment peu aussi, nos bibliothèques seraient tellement plus belles ! Il nous reste plus qu’une chose à faire : se tailler au Japon :p

Répondre
BeauteBordelaise 23 février 2016 - 9 h 26 min

Super article j’ai adoré ta réflexion sur l’homme libre qui est capable de dire non sans donner d’explication…c’est tellement vrai, si on laisse faire les choses, nous devenons esclave des choses mais aussi des autres…

Bises !

Répondre
Moe 27 février 2016 - 15 h 47 min

C’est très beau aussi ce que tu dis sur le fait de devenir esclave. Merci pour ta réflexion !

Répondre
Dautrebande Fanny 2 juillet 2016 - 5 h 32 min

J’ai vraiment et envie de vivre la VRAIE SIMPLICITÉ !

Répondre
Dragonfly 11 novembre 2016 - 14 h 20 min

Superbe blog ! J’adore voud lire

Répondre
Moe 11 novembre 2016 - 16 h 40 min

Merci c’est gentil 🙂

Répondre
Anne Laure 6 janvier 2017 - 16 h 14 min

Je suis en train de lire l’art de l’essentiel et je trouve effectivement que c’est une redite de l’art de la simplicité qui est beaucoup plus fouillé.
J’ai également le livre des 100 objets les plus importants à privilégier. ..
En tout cas cela me donne envie d’intensifier mes efforts vers le dépouillement et le choix d’une vie librement consentie vers la vraie simplicité qui ne soit pas du snobisme

Répondre
Moe 7 janvier 2017 - 14 h 40 min

Je te rejoins sur ce point, l’important, c’est d’arriver à se satisfaire de l’essentiel. C’est une mentalité qui s’adopte après un déclic. Tu verras, c’est facile, il suffit d’y réfléchir 🙂

Répondre
lisbeth 6 novembre 2017 - 7 h 27 min

J’ai adoré c’est un livre qui ne doit pas nous quitter, l’art de l’essentiel et vivre heureux dans un petit espace restent pour moi ceux qui me touchent le plus … !

Répondre
CAZIN 31 janvier 2018 - 16 h 11 min

excellents livres, une grande philosophie s’y développe proche du zen…cependant, peu d’état est fait sur celles qui pratiquent une activité nécessitant des objets spécifiques (couture, bricolages…) et je suis souvent sollicité par l’acquisition d’outils nouveaux, plus précis, plus maniables, mais que faire des anciens, et de toutes ces chutes de bois qui trouveront un jour une utilité…le mode de vie minimaliste est génial dans la vie quotidienne, mais pour les activités de créativité je pense moins. Enfin j’observe que nous sommes une petite minorité à s’y intéresser, il est nécessaire de respecter celles et ceux qui ne vivent que pour se goinfrer (lol). Merci pour ces échanges.

Répondre
renardminimal 16 juillet 2018 - 9 h 02 min

Salut, j’aime beaucoup votre blog . Je suis minimaliste depuis quelques années; Et je commence tout juste à partager des choses sur mon blog. Si vous avez le temps d’y jeter un coup d’oeil. http://www.renardminimal.com

Répondre
Moe 25 juillet 2018 - 9 h 02 min

J’irai faire un tour 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site Web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.