Accueil Minimalisme Faut-il garder les vêtements de bébé ?

Faut-il garder les vêtements de bébé ?

par Moe
vêtements de bébés

Les bébés, ça grand vite ! Et les vêtements de bébé ont vite fait d’accaparer toute la place de nos modestes penderies. Alors, quand notre espace vital n’a jamais coûté aussi cher et qu’il n’est pas très agréable d’avoir des armoires pleines à craquer, est-il vraiment nécessaire de conserver les vêtements de bébé ? Ou faut-il s’en débarrasser ? Le point dans cet article.

  • Garder les vêtements du premier pour le deuxième

Nous avons l’habitude de garder les vêtements de l’aîné afin d’en faire profiter plus tard ses éventuels frères et sœurs. Sur le papier, l’idée est bonne. Le souci, c’est qu’avec l’expérience, nous nous rendons compte que des vêtements qui allaient parfaitement bien au premier ne correspondront pas forcément au second. Déjà, il y a la question du sexe. Vous avez une chance sur deux d’avoir une fille ou un garçon. Tous les vêtements ne correspondront pas. Je ne dis pas que les filles doivent s’habiller en rose, et les garçons en bleu, ce serait vraiment mal me connaître (!). Mais plus généralement, certaines couleurs et certaines coupes ne vont pas forcément à tous les enfants. Ensuite, il y a la question des saisons. Si bébé 1 est un bébé d’été, et que bébé 2 et un bébé d’hiver, les tailles ne vont pas aller non plus.

  • Garder les vêtements de bébé pour le souvenir

Je n’ai aucun vêtement qui date de mon enfance, et croyez-moi, cela ne m’a jamais posé de problèmes dans la vie. J’ai même eu mon bac avec mention, c’est dire ! Un conseil pour vos progénitures : évitez de commencer à les encombrer avec leurs habits de bébé, sinon vous ne vous en sortirez jamais ! Imaginez ce que vous allez faire avec le premier kimono ? La première médaille ? Le premier dessin ? Les premières œuvres d’art ? La première dent de lait ? etc., etc. Bref, conservez, à la limite, une ou deux pièces ou ses premières chaussures de marche, et évitez de vous encombrer davantage. Votre enfant devenu grand vous remerciera.

  • Les vendre en vide-grenier ou sur Internet

D’après mon expérience, les vêtements de bébé se vendent assez mal en vide-greniers ou sur Internet. Il y a trop d’offre par rapport à la demande. C’est triste à dire, mais quand on voit le prix des habits dans les magasins, il est parfois plus simple de jeter un body tâché et d’en acheter un neuf, plutôt que de s’acharner à éliminer la tâche en machine. Alors, pour faire fortune, il faut en vendre des vêtements ! Si toutefois vous avez la patience et vous souhaitez vous faire quatre sous, vendez vos vêtements de bébé en lots et à pas cher du tout. Peut-être qu’avec cette stratégie vous arriverez à vous débarrasser des vêtements de vos bébés une bonne fois pour toutes. Vous pouvez aller sur un site de petites annonces, ou passer par l’application Vinted, pour des pièces plus « collector » et près de chez vous. Cela étant, j’insiste sur le fait que pour vivre sereins, il est utile de s’alléger. Et pour faire le vide chez vous, la solution la plus efficace passe par le don.

  • Garder les habits pour ses proches

Quand j’ai eu mon premier garçon, mes proches m’ont donné des sacs entiers d’habits. Ceux-ci avaient déjà été portés par plusieurs enfants, et malgré tout, la plupart des pièces étaient toujours en bon état. Quand j’ai à mon tour eu des vêtements de bébés sur les bras, je les ai donnés à une cousine et une amie. Mon rêve le plus fou serait qu’ils continuent « leur vie » et soient portés par d’autres bébés au fil des années.

J’aime l’idée de partager et d’échanger les vêtements de bébé. Pour moi, ce type de vêtements ne doit pas se limiter à « une vie », au contraire, ils doivent tourner génération après génération. Les vêtements de bébé durent si peu de temps et les enfants grandissent si vite, qu’il serait dommage de les limiter à un seul chérubin.

  • Pour éviter de s’encombrer, faire des échanges

Souvent, nous hésitons à nous débarrasser des affaires de bébé pour diverses raisons : doute concernant l’éventualité d’avoir d’autres enfants, pièces onéreuses que nous n’osons pas donner ou que nous n’avons pas le temps de vendre… dans ces éventualités, mon conseil est de faire un tri et de se limiter à un sac ou deux d’habits qui nous tiennent à cœur. Par exemple, j’ai gardé plusieurs habits de qualité que je donnerai sans doute un jour à des amis ou des proches qui auront un enfant. Cela ne me prend pas beaucoup de place, car je limite leur nombre à un seul sac, et je m’y tiens. De temps en temps, je prête ces vêtements aux personnes qui en ont besoin, puis je les récupère. L’idée est de s’échanger les vêtements entre proches, au fil des besoins de chacun. Dans un monde idéal, je verrais bien se créer des bibliothèques de prêt de vêtements. Comme dans les bibliothèques que nous connaissons déjà, les gens emprunteraient des vêtements pour leurs enfants et pour eux-mêmes, puis les restitueraient une fois qu’ils n’en ont plus besoin ou que la période de prêt est écoulée.

En conclusion, mieux vaut réfléchir à deux fois avant de collectionner les habits du grand frère dans vos armoires. Si c’est pour habiller ses éventuels petits frères et sœurs, sachez que la taille et la saison ne correspondront pas forcément. Dans un monde idéal, les vêtements de bébé tourneraient entre les bébés des uns et des autres, et seraient utilisés jusqu’à l’infini. Et vous, quelle attitude adoptez-vous avec cette catégorie de possessions ?

 

16 commentaires

Articles qui pourraient vous intéresser

16 commentaires

Corinne35 13 juin 2018 - 16 h 33 min

Bonjour, un vrai dilemme pour les mamans, stocker ou ne pas garder, la culpabilité de la maman , on ne sait jamais , le au cas où ?
cela touche la prunelle de nos yeux, prend dans les sentiments, si vous demandez à un monsieur si il garde les vêtements de bébé , qu’en dit-il ?
Pour ma part, je me suis séparée de tous les vêtements trop petits de mes quatre enfants , (dons, vente sur site d’occasion, braderie, bourse), je stocke aucun vêtement au cas où, aujourd’hui il y a tellement de sites d’occasion , et/ou de braderie.
Il arrive très vite l’encombrement d’une pièce (grenier) , dès qu’il y a de la place on a tendance à stocker mais pourquoi ? nous savons très bien qu’ils ne seront certainement pas remis car soit ils seront abimés dans les cartons, ou démodés.
Les fabricants de vêtements nous offrent tellement de jolis nouveautés avec des réductions tout au long de l’année, ils nous donnent l’impression que l’on fait des affaires (achats compulsifs, cela fait l’affaire de ces grands groupes industriels ) , les industriels nous manipulent bien, comme toute maman, nous voulons le meilleur pour nos enfants, que nos enfants soient bien habillés mais le porte monnaie n’apprécie guère.
Les photos sont les meilleurs souvenirs pour se rappeler des vêtements portés par nos enfants.
Ton idée de créer un lieu (comme une médiathèque) ou l’on dépose les vêtements trop petit pour nos enfants et empruntés juste les vêtements pour les enfants qui grandissent et de les ramener dès qu’ils sont trop petits, l’idée me plaît énormément.
De mon côté, étant une maman de 4 enfants, pour mes ainés, longtemps j’avais tendance à beaucoup dépenser (achats compulsifs) surtout aux soldes pour plus tard quand ils seront plus grands , et l’expérience m’a appris que c’est bien mieux d’acheter moins ( braderie, friperie, bourse aux vêtements …), et minimiser les achats, juste ce dont ils ont besoin, et de montrer le bon exemple en ne dépensant plus en achat compulsif, et de minimiser le nombre de vêtements dans ma propre penderie pour des vêtements basics, simples, de qualité pouvant tous s’accorder.
Pour ma dernière (bientôt 8 ans, en septembre prochain, déjà!!!), la solution que j’ai trouvée, c’est de mettre à disposition les vêtements (juste le nécessaire, pas de superflus) , ne pas trop remplir son armoire , pour qu’elle arrive à choisir sans difficulté une tenue pour aller à l’école.

Répondre
Moe 21 juin 2018 - 10 h 10 min

Merci pour ta riche expérience de maman 🙂 C’est sûr qu’au départ, quand on est « apprenti parent », on a de la peine de ne pas offrir ce qu’il y a de mieux pour son enfant, alors qu’en fait, le principal pour les enfants, c’est qu’on s’occupe d’eux et qu’on les aime. C’est un peu niais de ce que je dis, mais c’est une triste réalité : de nombreux parents n’ont pas de temps pour s’occuper de leurs enfants, et ils compensent en leur achetant de la marque et des milliers de jouets. Cela ne remplacera jamais la denrée la plus précieuse selon moi : le temps.

Répondre
Chacha 14 juin 2018 - 12 h 31 min

Bonjour, quelle belle idée une « textilethèque » ! Personnellement pour mon fils j’ai récupéré beaucoup de vêtements quasi neuf de ces cousins, le peu qu’on m’ a offert ou que j’ai acheté je l’ai revendu en lot ou donné à des proches.
Pour ma fille j’ai également donné à des proches. J’ai de plus en plus tendance à acheter de seconde main et aussi limiter les quantités. Pour les pantalons trop courts je recycle souvent en short, un coup de ciseaux et un ourlet et c’est parfait. Je fonctionne d’ailleurs de la même manière pour les jouets qu’ils n’utilisent plus. Je trouve tellement dommage de jeter des jouets ou vêtements qui pourraient faire le bonheur d’un autre enfant. Et je ne veux pas stocker, j’ai uniquement gardé les vêtements que feue ma grand mère leur avait tricoté.

Répondre
Moe 21 juin 2018 - 10 h 06 min

Comment fais-tu pour les jouets du coup ? Tu les achètes en seconde main, mais après, tu fais comment pour t’en débarrasser sans les jeter ?

Répondre
Florence 14 juin 2018 - 21 h 41 min

J’ai mixé un peu toutes les approches que tu proposes. J’ai deux filles, pour l’aînée j’ai utilisé à la naissance des vêtements prêtées par ma soeur et ma meilleure amie, j’ai ensuite gardé les vêtements qui m’avaient été donnés pour ma deuxième et que j’ai partiellement réutilisé puis rendu, prêté ou donné. Nous avons assez peu acheté les premières années puis nous sommes partis vivre en Écosse où le second-hand est très développé donc j’ai fait avec du seconde main, puis je me suis mise à coudre. De retour en France, j’achète davantage, je couds toujours un peu et mes filles récupèrent aussi des vêtements de ma voisine pour leur plus grand plaisir! Lorsque les vêtements deviennent trop petits, je donne à des proches ou à la recyclerie.
Notre plus gros budget est les chaussures que j’achète toujours neuves et de qualité.
Par contre, j’ai gardé quelques vêtements pour chacune: leur tenue de naissance, quelques vêtements cousu main ou qu’elles ont beaucoup porté. Je garde très peu de choses mais elles aiment beaucoup aller jeter un oeil de temps en temps dans leur boîte à souvenirs.

Répondre
Moe 21 juin 2018 - 10 h 05 min

Très sympa l’idée d’avoir gardé quelques vêtements. C’est ce que j’ai fait aussi : le bonnet de naissance, un body, et la première paire de chaussures.
Effectivement les chaussures représentent un gros budget, puisqu’en plus, elles ne peuvent pas être prêtées au sein de la fratrie. Pour limiter les frais, j’achète des bottes de pluie et des cirés de qualité (type breton). Les bottes de pluie peuvent être prêtées selon moi, car on ne les met pas tout le temps. Il y aussi des sites qui offrent du leasing de vêtements, mais le service est plutôt cher donc pas intéressant selon moi.

Répondre
Chacha 15 juin 2018 - 9 h 14 min

Très intéressant, et actuel comme toujours la mouette ! Merci de nous guider 🙂
Prochaine étape, me calculer combien de tenues sont nécessaires par tranches d’âge, et on s’y tient !

Répondre
Moe 21 juin 2018 - 10 h 02 min

Ca marche, rdv est pris 🙂

Répondre
Radine 19 juin 2018 - 16 h 06 min

Chouette article ! Je stocke actuellement tous les vêtements de mon fils de 2 ans né en hiver en pensant qu’ils resserviraient… mais il s’avère que mon 2ème enfant sera une fille née en plein été ! Le jackpot ! 😉 Du coup à part quelques tenues, je ne pense pas pouvoir réutiliser grand chose !
Mon fils étant le 1er enfant dans mon entourage, personne n’a pu me prêter des vêtements, alors même si ce n’est peut-être pas très généreux de ma part, j’avoue que je trouve ça un peu « injuste » d’avoir du tout lui acheter pour ensuite tout donner à mon entourage qui ne débourse pas grand chose !
Du coup je vais faire un mix. Tenter de vendre sur quelques vide-greniers et donner ce qui ne sera pas vendu. Ça me semble un bon compromis pour ne pas stocker trop longtemps tout en constituant une petite cagnotte pour acheter les vêtements des tailles suivantes ! 🙂

Répondre
Moe 21 juin 2018 - 10 h 03 min

Effectivement, quand on est la première, on doit tout acheter… mais l’avantage, c’est que les affaires que les autres achètent pour nous (par exemple, les grands-parents) sont neuves : lit bébé, transat, siège auto. On n’a pas les vieilleries des trente bébés qui sont devenus ados entre temps !

Répondre
Adeline 25 juin 2018 - 15 h 53 min

Bonjour, c’est par cet article que je tombe sur votre blog. Très riche, un grand plaisir de vous lire.

Pour en venir aux faits, personnellement je limite au maximum à la base : 5 body’s et 5 pyjamas jusqu’au 6 mois. Ensuite 5 bodys, 3 pyjamas et 5 tenues par taille. Basta.

Ma fille porte actuellement du 24 mois. Je n’ai gardé que : tous les body’s et pyjamas, 2 robes dont la robe de baptême, les chaussettes, 3 gigoteuses et un nid d’ange. J’ai vendu tout le reste entre Vinted et Le vide grenier. Étonnamment en VG c’est plutôt bien parti pour nous. Il faut dire que je n’ai que du Sergent Major, marque qui plaît. Les Jacadi et Cyrillus ont été vendu sur Vinted.

Bref, il me reste 1 seul carton de vetements. j’ai fais Le choix de garder cela car nous voulons plusieurs enfants et aucun soucis de taille / couleurs / saison pour les bodys et pyjamas.

Répondre
Moe 25 juin 2018 - 17 h 05 min

Bonjour Adeline et bienvenue sur le blog 🙂
Votre mode d’organisation est très efficace et va à l’essentiel ! Cela vous permet sans doute de vous faciliter la vie au niveau du rangement/stockage, des lessives et de l’habillage. C’est super, bravo ! Dans ces conditions, je comprends pourquoi vous gardez tout, surtout qu’il s’agit de vêtements de marque qui ont l’avantage de durer plus longtemps. A bientôt j’espère !

Répondre
marlène 2 septembre 2018 - 22 h 36 min

Coucou Moe,

c’est marlène on s’est rencontrée par Gota. Chouette blog!! Cet article est très intéressant, et il me questionne beaucoup. Je me retrouve très encombrée par les vêtements de ma fille que je garde pour bébé 2. Mais il s’avère qu’habitant en Guyane je n’ai pas eu de cousine, voisine copine qui m’a refilé des vêtements. Et la plupart de ces vêtements m’ont coûté un bras, la vie est plus chère ici. Et du coup j’attends de savoir si bébé 2 est une fille ou un garçon avant d’essayer de les revendre (en attendant j’ai découvert des sacs que l’on aspire top, j’ai honte). idem pour les cosy, balancelle, lit bébé, table à langer… (qui sont démonté et sous notre lit…). Alors notre chambre est entièrement remplie. Stocker tout ça n’était pas un problème tant que nous avions 108m2 mais nous avons été muté à la campagne et notre maison fait maintenant 50m2… Revendre pour racheter dans quelques mois est il intéressant, sachant que je ne trouverais peut être pas ce qui me plait… Mais cela permettrait d’avoir une chambre aérée pour avoir un esprit qui respire plus… dilemme… A cette veille de rentrée scolaire quel plaisir d’oublier le stress en lisant tes articles. bisous à vous 4 visiblement

Répondre
Moe 10 septembre 2018 - 21 h 28 min

Coucou Marlène, bien sûr je me souviens de toi, de bons souvenirs de cette époque 🙂 Félicitations pour bébé 2 ! Tout comme toi, j’ai gardé tous les vêtements en attendant de connaître le sexe, et quand j’ai eu l’info, je me suis précipitée dans mon armoire pour tout trier :). Tu verras, le temps passe vite et bébé 2 grandit encore plus vite que bébé 1, donc patience tu pourras tout revendre quand tes bébés auront grandi. bisous à vous 3 et demi (et oui nous sommes 4 🙂

Répondre
Laetitia 25 février 2019 - 13 h 57 min

Bonjour,

Merci pour cet article qui m’a convaincu de me débarrasser des vêtements de mon tout petit!

Répondre
Moe 25 février 2019 - 17 h 02 min

Tout le plaisir est pour moi 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site Web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.