Accueil Simplicité volontaire Echanger son appartement pour partir en vacances

Echanger son appartement pour partir en vacances

par Moe

Ces derniers temps, je vous ai beaucoup parlé du zéro déchet, de ma lutte contre le matérialisme. Aujourd’hui, je vous parle vacances et immobilier. L’échange de maisons ça vous dit quelque chose ? Moi oui !

Depuis que je suis toute petite, j’ai un rêve ! Faire un échange d’appartements.

J’avais déjà tenté l’expérience quand j’étais au collège. A l’époque, ma mère avait une amie à Carrare en Italie. Nous avions échangé nos maisons pendant les vacances d’été. C’était super mais bizarre à la fois (avec mon regard d’adolescente). Nous étions baignés dans la culture italienne. D’un côté, c’était sympa, car nous avions un logement entier à disposition, mais de l’autre, nous étions peut-être « trop » immergés dans cette autre culture. Pour une adolescente de l’époque, ça faisait beaucoup de changements.

Nous avions donc l’impression de vivre comme des autochtones. Nous habitions dans un quartier loin des touristes. Nous allions dans les petits maccelerie et autre salumerie pour faire les courses. Le soir, mes parents nous donnaient « quartier libre » dans le square, où nous avions rapidement pris nos habitudes avec mon frère. Nous jouions aux jeux d’arcade, mangions une glace avant de se coucher dans une chambre qui était celle d’un adolescent comme nous et qui devait faire la même chose de l’autre côté de la frontière.

J’avais également tenté l’aventure de l’échange de maisons un peu plus tôt, en Charente-Maritime. Nous avions déposé nos bagages à Saintes, dans une immense demeure ancienne et rustique. Il y avait un grand jardin comme dans les « Visiteurs », un petit cours d’eau, et des chatons que nous devions nourrir pendant le séjour. Il faisait gris, des fois, il pleuvait. La maison sentait le renfermé. C’était un peu vieillot. Même mes parents n’étaient pas à leur aise. Ils ne voulaient pas l’avouer mais moi je le sentais. Pour ma part, j’avais très peur ! Ma chambre était restée « dans son jus » des années 60. Les peluches contenaient des billes en polystyrène. Le lit n’avait pas de couette mais était recouvert d’une vieille couverture en laine orange comme chez mon pépé. Je passais donc mes nuits dans la chambre de mes parents. J’avais peur des fantômes, des armoires qui craquent, du piano qui couine, de l’odeur de vieux qui m’entourait.

Aujourd’hui, j’ai grandi et depuis deux ans je suis propriétaire. Avant, la question de l’échange ne se posait pas car c’est théoriquement interdit quand on est locataires. Et puis, je déménageais sans cesse. Pas le temps de se poser !

Mon rêve serait de retenter l’expérience avec une famille à l’étranger. Et en lisant le livre de Béa Johnson sur le zéro déchet, ce projet est redevenu l’une de mes priorités.
Contrairement à la papesse du zéro déchet, je ne souhaite pas louer mon logement. Je ne souhaite pas que cette expérience repose sur l’argent. Je ne souhaite pas engraisser Air BNB. Je veux échanger ma maison. Si je pars deux semaines, je veux que ma maison profite à une autre famille. Je trouve ça dommage de laisser un logement vacant quand on peut le mettre à profit pour voyager plus loin et de façon plus authentique. Et puis pour la fameuse réflexion « il faut avoir confiance » je réponds que quand on est minimaliste, cette question ne se pose plus.

Comment je m’y prends concrètement ?

Déjà, j’ai pas mal dématérialisé dans ma maison. En fait, l’idée est que mon logement puisse être suffisamment neutre et dégagé pour accueillir des personnes extérieures et qu’elles se sentent à l’aise. Peur qu’on me vole ou qu’on dégrade mes affaires ? Que nenni. Peu à peu, en adoptant un style de vie minimaliste, je me suis désintéressée de mes affaires. Si certaines me tiennent à cœur, comme des albums photos, certains objets d’enfance comme ma collection de schtroumpfs ou quelques BD, je ne ressens plus aucun attachement aux choses. Je les respecte car je veux qu’elles durent dans le temps, mais si demain on me les volait ou si je devais m’en séparer, cela ne me ferait ni chaud ni froid.

Un jour, avec mon chéri, nous avons déménagé à Berlin. Nous devions revendre toutes nos affaires ou presque. Un collègue nous avait demandé ce qu’on allait faire de notre frigo. Nous n’en avions aucune idée et nous trouvions idiot de le revendre trois francs six sous alors qu’il était quasiment neuf. Mais cette question nous a permis de réfléchir sur nous-mêmes. Allions-nous mettre un frein à notre envie d’ailleurs, à notre rêve d’évasion uniquement parce que nous ne savions pas quoi faire de notre frigo ? Le seul fait de nous poser cette question nous a fait nous sentir bêtes ! Et depuis, nous avons pris du recul sur nos affaires. Nous avons pris conscience que la vie, ce n’est pas posséder des choses, c’est les vivre.

enfance

La vie, ce n’est pas posséder des choses, c’est les vivre.

Maintenant que j’ai suffisamment dématérialisé mes affaires, il me reste à retaper la salle de bains un peu vieillotte (la tapisserie se décolle par exemple). Je compte m’atteler à ce chantier dès cet automne pour que notre maison soit prête à Noël. C’est alors que je publierai une annonce sur un site spécialisé. Et là, je vous dirai ce que ça donne.
Si tu es intéressé-e pour échanger ta maison avec la nôtre, n’hésite pas à me contacter ! On pourrait faire affaire 🙂

Et vous, avez-vous déjà échangé votre appartement ? Comment l’avez-vous vécue ?

13 commentaires

Articles qui pourraient vous intéresser

13 commentaires

Cécile 10 septembre 2015 - 10 h 14 min

C’est vrai que l’idée m’attire aussi, mais j’ai tellement de choses chez moi que c’est effectivement un gros frein (je travaille à la maison, et mon activité pro prend beaucoup de place…)
Un jour peut-être … 🙂

Répondre
Moe 10 septembre 2015 - 11 h 00 min

Je travaille également à la maison mais j’ai pour projet de louer un bureau. Ainsi, j’aurai un vrai salon et une vraie chambre. Car là c’est sûr ce n’est pas idéal…

Répondre
Stéphanie 15 septembre 2015 - 6 h 15 min

Bonjour,
Nous sommes parisiens (d’adoption) depuis 2à ans,  » enfants, propriétaires d’un appart’ devenus minimalistes, par nécessité mais aussi par goût, nous avons plusieurs fois échangés notre appartement dont les premières fois avec un bb à Vancouver …. A New York, en Allemagne et même à Lille ….. Cela a toujours été parfaits. Aucun problème. ….. Pour notre porte monnaie mais aussi et surtout pour notre confort et celui des enfants. En général, on trouve pour la famille reçue des jouets et chaise haute !!!. Il faut prévoir leur premier repas (petit-des ou dîner en fonction de l’avion !!!. Il y a un lave-linge et tout le nécessaire. Nous avons même échangé notre voiture !!!. L’année prochaine, c’est la Californie …. Enfin …. si cela marche … La seule « contrainte » est de ne pas trop être fixé sur un lieu ….. Il faut être ouvert ….
Bravo pour votre blog.
Stéphanie

Répondre
Moe 16 septembre 2015 - 22 h 31 min

Bonjour Stéphanie ! Merci pour ton retour d’expérience. J’avoue que ça me fait un peu rêver, surtout d’aller à Vancouver ou New York, c’est génial ! Par quel site passes-tu ? Aurais-tu des adresses à conseiller ? Perso je n’ai pas du tout d’envie particulière si ce n’est de rester 2 semaines dans un pays. Après ça sera en fonction des opportunités.

Répondre
Stéphanie 15 septembre 2015 - 6 h 17 min

depuis 20 ans et 3 enfants …. Il est encore tôt !!!!

Répondre
Stéphanie 17 septembre 2015 - 6 h 50 min

Bonjour !
Le site est Homelink.com. C’est t sérieux et très agréable d’y naviguer. L’année où nous sommes allés à Vancouver, nous voulions aller en Californie …. Il faut être très souuuuple ….
Bonne chance.
Excellente journée.
Stéphanie

Répondre
Moe 17 septembre 2015 - 8 h 23 min

Super ! Je connaissais déjà un peu de nom. Merci nous allons essayer donc. Affaire à suivre 🙂

Répondre
Mino 1 octobre 2015 - 22 h 34 min

Bonsoir Moe, Très intéressant ce sujet. Je serai bien tentée, mais mon mari n’est pas trop pour. Je verrai bien s’il change d’avis un de ces jours…

Répondre
Moe 2 octobre 2015 - 9 h 36 min

Coucou Mino, eh bien pour tout te dire, je finis ma salle de bains ce mois-ci et je publie mon annonce en novembre. Si tu es intéressée on peut commencer par un échange entre françaises 😉 A toute !

Répondre
Mino 2 octobre 2015 - 22 h 01 min

Hey, pourquoi pas? Et puis, on se connait déjà virtuellement 🙂 Mais comme je te dis, il me reste à convaincre mon mari. Tu es dans quelle région? Moi je suis en région parisienne (pas très attirant, de surcroit…)

Répondre
Mino 2 octobre 2015 - 22 h 02 min

Bah, c’est malin, j’avais même pas vu que c’était écrit dans ta présentation sur le blog. Je crois que je suis fatiguée 😉

Répondre
Moe 5 octobre 2015 - 8 h 35 min

Moi aussi mon compagnon n’est pas trop chaud mais bon je sais le convaincre quand il faut il n’est pas très tétu 🙂 Il faudra voir la région parisienne c’est sympa si on peut se rendre rapidement à Paris 🙂 Je te dis dès que mon annonce est en ligne… 😉

Répondre
Minimalisme : bilan 2015 et objectifs 2016 - La cabane de Moe 2 juillet 2019 - 9 h 00 min

[…] Echanger notre appartement par le biais d’un service de troc de maisons sur Internet. Tester la solution une première fois […]

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site Web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.