Accueil Minimalisme Comment désencombrer sans perdre sa personnalité ?

Comment désencombrer sans perdre sa personnalité ?

par Moe
Désencombrer

Lorsqu’on est attiré par le minimalisme, ou que l’on a tout simplement envie de désencombrer son intérieur, une peur surgit souvent : celle de perdre sa personnalité. Vivre dans un intérieur dépouillé, n’est-ce pas risquer d’oublier une partie de soi ?
Renoncer à notre bibliothèque, n’est-ce pas faire une croix sur tous les livres qui ont bercé notre vie et ont contribué à forger notre personnalité ? Dans cet article, nous allons tordre le cou à une idée reçue trop répandue !

Les choses ne nous définissent pas

Pour commencer, les choses ne nous définissent pas. On oppose souvent être et avoir, cette opposition vaut aussi pour les choses qui nous entourent au quotidien dans notre maison.
De plus, nous oublions souvent les objets que nous possédons chez nous. Ce n’est qu’au moment où on décide de faire un tri dans nos affaires, que nous replongeons dans notre histoire. Certaines personnes aiment cette sensation de nostalgie face aux affaires du passé, d’autres la fuient. Les minimalistes font partie de cette seconde catégorie de personnes. Cela étant, trier consisterait alors à se remémorer. Mais ici, on est dans l’actif. Au final, c’est en triant qu’on replonge dans son passé. Les nostalgiques devraient donc être adeptes du désencombrement.

Moi aussi, lorsque j’ai désencombré mon appartement pour sa vente et que j’ai trié mes livres, mes CD et mes DVD, j’avais une seule crainte : celle d’oublier tout ce qui a rythmé ma vie, de l’adolescence à la vie d’adulte.
C’est pour cette raison que j’ai longtemps gardé les CD de mes artistes préférés, les livres de mes auteurs favoris et les DVD de mes séries fétiches.
Mais aujourd’hui, je peux vous le dire. Six mois passés sans mes affaires autour de moi, et ma personnalité va bien, je vous assure ! Je ne suis pas devenue fade ou inerte, car j’ai éliminé tout ce qui m’encombrait. Au contraire, j’ai l’impression que cela m’a aidé à faire le point sur ma vie et à me concentrer sur ce qui m’anime vraiment. Et qu’en est-il de mon appartement  ? Libéré du marasme matériel, qui reflétait jadis la personnalité de notre foyer, il n’a pas renoncé à sa personnalité lui non plus. Alors, comment ajouter sa touche sans s’encombrer inutilement ?

Des listes pour répertorier tous nos souvenirs

Dans l’Art des listes, Dominique Loreau explique l’habitude des Japonais de tout lister leurs activités, leurs possessions matérielles ou leurs envies. Bref, dès qu’une idée leur vient à l’esprit, ils l’écrivent sur un bout de papier afin de ne pas oublier. Elle propose alors de s’inspirer de cette habitude pour faire le vide autour de nous, tout en gardant en mémoire (écrit sur le papier noir sur blanc), les objets qui ont fait partie de notre vie. Pour cela, il suffit de lister les différents achats, habitudes, manières, pensées, bref, tout ce qui nous vient en tête et que l’on souhaite désencombrer matériellement.
Pour ma part, j’ai réussi à liquider tous mes guides de voyage, et à les remplacer par des magnets que je pose sur mon frigo. Quand je pars en voyage, au lieu de ramener des souvenirs encombrants et coûteux, et au lieu de conserver mon guide de voyage du moment, je préfère me limiter à l’achat d’un magnet qui « retrace » ce voyage dans ma vie.
Pour les livres, je garde uniquement ceux que j’ai adorés. Et je classe dans une liste sur Pinterest les livres que j’ai lus et que je n’ai pas conservés.
Pour les CD, j’ai créé des playlists sur Spotify. Vous pouvez aussi utiliser Deezer ou YouTube.
Je ne regarde pas beaucoup de films, donc je me fiche de leur sort. Par contre, si vous êtes cinéphile, vous pouvez vous inscrire sur un site de cinéma, comme AlloCiné, et rédiger vos critiques dès que vous voyez un film au cinéma ou en DVD. Votre profil utilisateur contiendra alors toutes vos critiques. Cela vous permet de créer un historique de tous les films que vous avez vus ou aimés et également de prendre l’habitude d’écrire.

Au-dessus du lit, j’avais fait un patchwork de mon séjour Berlinois dans un tableau.

Un intérieur minimaliste, mais empreint de personnalité

Dans la même veine, j’ai adopté une habitude qui me permet d’avoir un intérieur rangé, propre et minimaliste sans jamais mettre de côté ma personnalité. Car il est évident que rares sont les personnes qui souhaitent que leur maison ressemble à celle que l’on voit en photo dans des magazines de décoration ou un catalogue d’ameublement. Dans notre maison, il faut qu’une partie de nous existe ! Que les murs s’imprègnent de notre odeur, de nos pensées, de notre philosophie… habiter perpétuellement dans une chambre d’hôtel, quelle tristesse ! Non, le minimalisme ne signifie pas avoir une maison sans âme, sans personnalité. Pour moi, cela signifie s’entourer de l’essentiel et réunir toutes les conditions nécessaires pour être inspiré.
Alors, quand je veux décorer ma maison, je pense à tous les CD que j’ai bazardés, à tous les guides de voyage que j’ai donnés et à tous les films que j’ai revendus. Comment ça se passe ? Je prends un tableau, et je le remplis par de petits souvenirs que j’ai ramenés de mon voyage : cartes de visite, photos, prospectus, tickets de bus de mes précédents voyages. Je crée un tableau sur le thème de mon dernier voyage par exemple. Pour ce qui est de la musique, je crée un patchwork avec les images de mes artistes préférés par exemple, dans un tableau. Pour la naissance de mon fils et ses anniversaires, j’ai conservé toutes les cartes qu’il avait reçues. Au lieu de les entreposer dans un tiroir, je les ai placées dans un tableau et cela a fait une belle décoration pour sa chambre.

Désencombrer sa maison et s’inspirer

Vous vous en souvenez peut-être, je n’ai pas de maison pour l’instant, car je construis ma future demeure qui devrait voir le jour cette année (si les astres sont bienveillants avec nous !). Mais j’ai déjà des idées pour la décorer à mon image, sans m’embarrasser pour autant de mille et un objets, pièges à poussières ! Pour garder l’inspiration, j’ai choisi quelques posters de personnalités ou de tableaux qui m’inspirent vraiment. Des personnes qui me tirent vers le haut et qui me donnent envie chaque matin d’avoir la pêche et de réaliser tous mes projets, sans procrastination ni flemme ! Par exemple, j’ai toujours été fascinée par le groupe et l’histoire des Red Hot Chili Peppers. Ce groupe musical n’est pas forcément celui que je préfère, mais leur univers étonnant, leur histoire personnelle, leur mentalité et leur génie m’ont toujours donné envie de me surpasser. Alors, en mettant une affiche de ce groupe dans ma maison, et en passant devant chaque matin, je mets toutes mes chances de mon côté pour partir du bon pied au quotidien.

Minimalisme, vous avez dit tristesse, dépouillement, sobriété ? Je dis plutôt joie, personnalité et dépassement !
Vous n’avez plus d’excuses pour vous débarrasser de tout ce qui peut vous encombrer. Et si on commençait dès aujourd’hui ? Pour commencer, n’hésitez pas à lire cet article sur les raisons de trier et comment s’y prendre efficacement !

9 commentaires

Articles qui pourraient vous intéresser

9 commentaires

Caroline 18 janvier 2018 - 13 h 37 min

Coucou Moe!
très bonne idée le Pinterest pour les bouquins! je suis passée a la liseuse alors j’achète rarement des livres physiques, sauf pour les enfants!
pour les jouets pareil, dire que ma mère a encore tous les jouets que mon frère et moi avions et ce sont mes enfants qui jouent avec les anciens Playmobil etc.. c’est génial mais je ne me sens pas capable de faire pareil! une fois l’âge passé, je donne ou je vends! je pense que je garderai une caisse avec des jouets mais c’est tout. Les vêtements suivent le meme chemin!
les enfants ont chacun deux boites, l’une avec leurs cartes d’anniversaire etc et une boite souvenir de naissance (le petit bonnet les premiers chaussons etc)
là j’essaie de motiver ma fille pour qu’on fasse ensemble le Minsgame:)
de mon coté c’est mon bureau qui pèche… je faisais du scrapbooking et j’ai beaucoup de créations que je ne me résous pas a jeter. Niveau matériel je me suis bien débarrassée cependant.
j’ai qd mm toujours l’impression que la maison est en bazar… il y a des périodes ou je ne le supporte plus j’ai envie de tout bazarder:)
bises a toi Moe!

Répondre
Moe 18 janvier 2018 - 14 h 44 min

Super témoignage Caroline, et j’adore l’idée des boîtes pour tes enfants, je vais faire pareil !
Sinon pour ton bureau, si tu prenais en photo tes oeuvres de scrapbooking ? Et si tu en donnais, ça pourrait être une idée non ?

Répondre
danielle 18 janvier 2018 - 18 h 10 min

Merci Moe pour tes articles, tu es vraiment « la blogueuse » du minimalisme, la référence.
Retraitée (mais pas en retrait) je me désencombre au fil des jours, sans pression, ni méthodologie rigoriste.
L’abonnement à la médiathèque allège mes dépenses et mes étagères.
Je ne fais pas commerce des objets superflus, je les donne à des associations.
Continue à m’enchanter avec tes propos sensés, que l’énergie dont tu débordes ne te fasse pas défaut pour mener à bien tes projets, c’est mon souhait.
danielle

Répondre
Moe 18 janvier 2018 - 21 h 18 min

Merci pour ton commentaire Danièle, c’est très touchant ! Contente que mon blog t’accompagne dans ta quête d’une vie paisible et belle. À bientôt !

Répondre
Tam 13 février 2018 - 14 h 54 min

Salut, je viens de tomber sur ton blog (et, ma foi, tout ça est très inspirant ; je viens de passer une bonne heure à parcourir tes articles : ça faisait un moment que je recherchais un blog français sur le minimalisme, qui soit structuré et intéressant en même temps). Et alors, euh, du coup, ça fait bien six mois que je suis minimaliste et c’est agréable de retrouver la motivation qui peut nous animer chez d’autres personnes (+ mention spéciale à ta façon d’écrire ; c’est très imagé et délicat, j’aime beaucoup) bref, bonne continuation :’)

Répondre
Moe 13 février 2018 - 16 h 20 min

Bienvenue Tam sur le blog ! merci pour ton commentaire, c’est très gentil ! 🙂 mon blog est très personnel, j’essaie de partager au mieux ma passion pour un style de vie bon pour tout le monde (et la planète 🙂

Répondre
Jocelyne 17 juillet 2018 - 10 h 35 min

Bonjour,

Je suis tombée par hasard sur votre blog et je suis en pleine phase de transition. C’est à dire que j’ai toujours aimé m’entourer d’objets, je chinais dans les brocantes, les choses anciennes, de belles choses à mon goût. J’arrive pourtant à un moment de ma vie où j’ai accumulé pendant 35 ans et j’étouffe dans mon décor que j’aime pourtant. Je sens les murs se rapprocher mais je suis déchirée dès que je dois me séparer de quelque chose (vêtements, vaisselles, breloques, bijoux fantaisies, chaussures). La quantité est industrielle et c’est très difficile à imaginer….Je suis prise de crises de larmes et d’angoisse dès que je vois partir mes affaires et pourtant c’est une nécessité. Votre blog va peut être m’aide à mettre des mots sur ce nouveau mode de vie (que je souhaite finalement) mais qui m’est très pénible à réaliser. Merci

Répondre
Moe 25 juillet 2018 - 9 h 01 min

Bonjour Jocelyne,
Merci pour votre témoignage. Et félicitations pour votre changement de vie 🙂
La simplicité nous fait traverser plusieurs phases, des hauts et des bas. Souvent, on va baisser les bras, on va se dire que c’est inutile… c’est un combat de tous les instants. Mais lorsque vous vous serez libérée du poids de vos possessions, vous serez plus à l’aise avec vous-même. Le plus difficile, c’est de changer d’état d’esprit, se dire qu’acheter n’est pas nécessaire pour être heureux, et il faut trouver des solutions pour enrayer les automatismes d’achat et de shopping, trouver des activités pour éviter d’accumuler à nouveau, par exemple. Bonne quête 🙂

Répondre
Nathalie Canti 30 juillet 2018 - 19 h 59 min

Pour les livres, il y a aussi le site Babelio, où on peut créer sa bibliothèque virtuelle et aussi mettre des avis/critiques 😉

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site Web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.