Accueil Rangement Aménager un espace bureau quand on manque de place

Aménager un espace bureau quand on manque de place

par Moe
Bureau à la maison

Comme vous le savez déjà, je travaille à mon domicile, et comme tout travailleur indépendant, il est compliqué pour moi de trouver un espace bureau dans mon environnement intime. Mais ça, c’était avant. Depuis plusieurs semaines maintenant, j’expérimente une nouvelle façon de travailler et je vois déjà beaucoup d’avantages : je n’ai plus de bureau !

Aménager un bureau dans un petit espace : le casse-tête

Depuis six ans que je travaille à la maison, j’ai beaucoup bougé (vous connaissez ma passion pour les déménagements) et ce mode de vie « nomade » m’a permis de jongler entre plusieurs moyens de travailler à la maison. Véritable espace bureau dans une pièce dédiée (le luxe), coin bureau dans le salon, home office dans la chambre… Tantôt face aux murs, tantôt face à la pièce… finalement, aucune de ces solutions ne me convenait réellement. Même le choix numéro un. Dans une salle fermée, je me sentais oppressée entre quatre murs et je préférais largement travailler dans le salon, la plus belle pièce de ma maison.

Mon espace bureau en 2014

Mon espace bureau en 2014

La solution : au lieu de créer un espace Bureau, je l’ai supprimé !

Et voilà la solution que j’ai trouvée depuis plusieurs semaines maintenant.

Finalement, je me suis rendu compte que si je n’aimais aucune des solutions de travail à la maison, c’était tout simplement que la solution était ailleurs. L’idée n’était pas de chercher à tout prix à créer un espace de travail à la maison, mais au contraire, de le supprimer.

La philosophie minimaliste m’a clairement démontré que l’encombrement matériel favorisait le stress mental, la sensation de bazar perpétuelle dans son esprit, et donc, limitait les facultés de concentration. Pour travailler, il est donc conseillé de faire place nette et d’avoir seulement à portée de main les éléments indispensables à son activité. Pour ma part, cela se résume à un ordinateur, un cahier et un stylo.

Comment ai-je fait concrètement ?

Un matin, je me suis réveillée, débordante de nouvelles idées (comme à mon habitude).

J’avais envie d’une vraie chambre à moi. J’en avais assez de travailler dans la même pièce où je dormais. Depuis plusieurs mois, j’avais tendance à tout reporter au lendemain. Malgré des méthodes qui ont permis d’éviter la catastrophe, j’avais beaucoup de mal à me concentrer. Mon esprit était ailleurs ! Il fallait agir et vite !

Ce matin-là, j’ai eu un flash : je devais quitter ma chambre pour travailler dans le salon, la plus belle pièce de ma maison. Là où je me sentais le mieux.

C’est la lumière du jour, les grandes fenêtres et les passants devant l’immeuble qui m’ont donné envie de m’installer naturellement à ma table de salle à manger, à y installer mon PC portable, ma souris, mon calepin et mon stylo. En l’espace de quelques secondes, j’ai dit adieu à la procrastination.

Je ne sais pas si c’est la lumière du jour ou le fait d’être une « sans bureau fixe », mais depuis ce changement, je ne procrastine plus (ou très rarement). Je suis très concentrée sur mes tâches. J’ai gagné en organisation. Je note tout sur mon agenda, je ne rate aucune livraison, je réponds au téléphone sans râler. Bref, je suis la freelance parfaite.

Ma routine pour travailler sans bureau

Matériel nécessaire :

  • Un sac à dos
  • Un ordinateur portable de qualité et récent
  • Un carnet de notes et un stylo
  • Une bonne chaise pour travailler
  • Une (grande) table de salle à manger
  • Un peu de discipline

Ce mode de fonctionnement léger ne serait pas possible sans des routines du matin et du soir. Tous les matins, après avoir pris mon petit-déjeuner, je débarrasse la table à manger et passe un coup d’éponge. Inutile de préciser que ma table est toujours vide. Plus de vases, plus de sous-plats, plus de bibelots… c’est tabula rasa. J’amène ma chaise de bureau que j’entrepose dans ma chambre et qui me sert de porte-vêtements le soir avant de me coucher. J’ouvre mon sac à dos dans lequel tiennent toutes mes affaires de travail nécessaires pour travailler. J’ai toujours eu l’habitude de travailler à droite à gauche, chez les parents notamment quand j’y partais séjourner sans pour autant prendre de vacances. C’est une habitude de freelance minimaliste qui ne m’a jamais vraiment quitté.

En dix minutes, mon appartement est rangé, propre et j’ai un espace de travail optimal, net et épuré. Je peux travailler tranquillement, face à la fenêtre. A la fin de la journée, je me conforme à ma routine du soir. Je range mes affaires de travail dans mon sac à dos, je replace ma chaise de bureau dans la chambre. Pas besoin de nettoyer la table, elle l’est déjà, ni même la cuisine. Comme je travaille dans mon salon, il est important de ne rien laisser traîner pour ne pas empiéter sur ma concentration.

Pour organiser mes tâches sans avoir quarante cahiers sous la main, j’utilise depuis quelques semaines l’outil en ligne Trello. C’est un outil de gestion du temps et de projets gratuit, qui ressemble un peu aux tableaux Pinterest. On crée un compte et on peut ensuite créer des tableaux contenant des cartes sur lesquelles il est possible de  répertorier ses To-do lists, ses pense-bêtes et autres aide-mémoires.

Quand on y pense, aujourd’hui, pour travailler devant un ordinateur, seuls un PC et un téléphone portable suffisent. On n’a même pas besoin de stylo ou d’agenda. Tout est numérique. Du coup, à quoi bon chercher à créer un home office quand on n’a pas la place ? Autant réserver cet espace à des activités plus importantes pour la vie de famille : une belle chambre, un canapé spacieux, une chambre d’enfant complète…

Une idée de bureau dans le salon

Une idée de bureau dans le salon

Home office sans bureau : des avantages à la pelle

  • Je gagne en motivation. Sans bureau, je travaille donc sur la table à manger de mon salon. Quand je traduis ou je rédige, je suis face à la fenêtre. J’ai toute la lumière du jour qui m’emplit d’ondes positives et de vitamine D. Je peux apercevoir les beaux joggeurs, les personnes qui sortent leur chien, les éboueurs, les gardiens d’immeuble et les voisins. Il y a de la vie et ça me motive. Ça change du tête-à-tête avec mon mur.
  • J’économise de la place. Je n’ai plus à sacrifier une partie de mon salon ou de ma chambre pour placer mon bureau. Je fais des économies d’espace, grâce à mon style de vie minimaliste. Je sais que cadres, gadgets, livres et autres objets inutiles que l’on trouve habituellement sur nos bureaux sont un frein à la productivité : ils encombrent l’espace et encombrent mon esprit.
  • Je suis plus concentrée que jamais. Prendre cinq minutes le matin pour m’installer sur ma table à manger me donne l’impression de me rendre au travail. Psychologiquement, je sais que le temps est compté avant la débauche du soir. Je travaille donc plus efficacement. De plus, sur une table dégagée, je laisse libre cours à mon imagination car aucun obstacle visuel ne m’écarte de mes objectifs du jour. Je gagne donc en efficacité. La preuve, j’oublie même d’aller sur Facebook !
  • Je gagne du temps sur le ménage. En effet, avec ce système, mon intérieur est toujours rangé. Oui, ce mode de vie « sans bureau fixe » exige de la discipline. Je dois débarrasser mon bureau tous les soirs quand je « quitte le travail ». Il n’y a plus de vaisselle qui traîne, de courrier à traiter, de verres vides ou de plantes mortes sur ma table à manger ni même dans ma cuisine. Pour me concentrer, j’ai besoin d’un espace épuré, sans mauvaise onde ! Seuls les rayons du soleil m’accompagnent à l’aube et promettent une journée encore pleine de beaux projets.

Aujourd’hui, avec un ordinateur portable et un téléphone portable, je n’ai plus besoin de bureau. Dire que cela faisait des années que je recherchais une solution pour m’aménager un coin bureau alors que finalement, je n’en avais pas besoin. La solution est toute trouvée : un mode de vie simple. Depuis, j’ai gagné en efficacité. J’ai juste laissé mon imprimante et mes fournitures de bureau dans un coin de ma chambre. C’est une méthode testée et approuvée. Et c’est grâce au style de vie minimaliste que j’y suis arrivée. Alors, convaincus ?

 

12 commentaires

Articles qui pourraient vous intéresser

12 commentaires

Wiine 4 mai 2016 - 14 h 30 min

Bonjour Moe !
En tant que travailleuse à mi-temps chez moi, je partage tout à fait ton opinion. Je garde encore un bureau-meuble car j’ai encore besoin d’un scanner pour mon travail (quoique je pense à le remplacer par la prise de photo de mon smartphone, pourquoi pas ?), sinon je vadrouille pour travailler dans toute la maison, en fait en fonction du soleil qui tourne : le matin la cuisine, le soir le salon.
Par curiosité, quel est ton métier ? Tu travailles chez toi toute la journée ? J’ai fait ça un temps, et j’ai abandonné car le contact me manquait, à rester toute la journée enfermée chez moi…
Bonne journée ensoleillée,

Répondre
Moe 5 mai 2016 - 8 h 49 min

Coucou toi ! Il y a des bureaux-meubles type IKEA qui sont très pratiques et peu encombrants, mais chez moi ce n’est pas adapté je n’ai pas la place. J’ai quand même besoin ponctuellement comme tout le monde d’une imprimante, je l’ai laissée dans ma chambre ce n’est pas très pratique et surtout très laid mais bon il faut bien la mettre quelque part… sinon pareil que toi, c’est le soleil qui m’attire dans le salon. Quand il fait moche, curieusement, j’ai moins de mal à travailler dans ma chambre qui est plus sombre en général.
Je suis traductrice et rédactrice freelance à temps plein. Mais je ne suis pas seule car je finis assez tôt (17h) pour m’occuper de mon fils et j’ai aussi mon chéri. Donc finalement, la maison n’est pas très vide longtemps. Juste le temps pour moi de boucler mes projets 🙂
Le statut d’indépendant colle parfaitement à mon état d’esprit. Mais c’est sûr qu’il ne plaît pas à tout le monde ! J’essaie de sortir un max en dehors des horaires de bureau. Souvent, je déjeune le midi dehors avec mon chéri et je vais courir. Donc ça va 🙂
Tu fais quoi comme travail toi ?

Répondre
Wiine 19 mai 2016 - 14 h 45 min

Je suis sténotypiste de conférences et transcriptrice ! Donc un métier qui ressemble beaucoup au tien 🙂

Répondre
Moe 23 mai 2016 - 22 h 34 min

Effectivement ! Ca a l’air sympa dis moi 🙂

Répondre
Mr Riche Relax 4 mai 2016 - 16 h 53 min

Très bien ce système.

J’ai toujours un bureau à la maison, mais dans l’éventualité d’un deuxième enfant, c’est une option dont je ne pourrai plus profiter! Évidement il y a moyen d’installer quelque chose ailleurs dans la maison, mais le sous-sol n’est pas idéal non-plus…

Bref, j’ai encore un peu de temps pour y songer, mais je vais avoir un gros effort vers le minimalisme pour vider mon bureau de son contenu actuel 🙂

Bonne journée!

Répondre
Moe 5 mai 2016 - 8 h 52 min

Pour ton sous-sol, j’aurais plein d’idées car c’est mon rêve d’en avoir un ! J’y mettrais une salle de musique avec des posters de rock. hihi. Mais bon faut juste que je trouve la maison avant. Contente en tout cas que mon système te plaise. Tout ça, c’est grâce au minimalisme 🙂

Répondre
Isabelle Pouet 5 mai 2016 - 20 h 25 min

Bonjour Moe ! Très beau concept !… J’ai remarqué aussi que je travaillais plus efficacement au salon. Et je me rends compte que ne plus être face à un mur avec un gros écran devant moi y est pour quelque chose. Malheureusement, je n’ai pas d’ordinateur portable suffisamment récent pour y faire confortablement tout mon boulot. Et pas un sou pour investir actuellement. Mais je retiens l’idée !
Mais tu dis que tu n’as plus de courrier à traiter sur ta table… Et je ne comprends pas comment le fait de déplacer ton bureau dans une autre pièce te conduit à ce résultat. Moi, où que je travaille, j’ai toujours la dose de procrastination nécessaire pour ne pas traiter mes courriers en temps et en heure ! 😉

Répondre
Moe 16 mai 2016 - 17 h 10 min

Bonjour Isa ! En fait, tous les matins, je fais place nette pour pouvoir installer mes affaires de bureau sur la table à manger. Je n’ai pas le choix car sinon, je dois travailler dans le bazar et cela nuit à ma créativité et ma productivité. C’est devenu un automatisme. Je n’ai pas déplacé le bureau, j’ai investi ma table à manger que j’utilise dorénavant toute la journée du matin au soir, alors qu’avant, elle me servait uniquement le soir. Donc elle a moins vocation à être un « nid à bordel », ou « point chaud » comme on dit. Tu travailles aussi à la maison ?

Répondre
Miss Zen 12 mai 2016 - 21 h 00 min

Moi j’ai l’impression que je serais plus concentrée dans un espace à moi, j’ai besoin de m’isoler sinon tout me distrait …. Mais je me trompe peut être . Parfois on se fait des films ! Trello j’adore aussi même si une fois encore j’ai un peu tendance à y passer trop de temps ! L

Répondre
Moe 16 mai 2016 - 17 h 11 min

En fait, la journée il n’y a personne, mon fils est gardé chez sa nounou. Il serait impossible de travailler dans le salon avec du monde autour. D’ailleurs, quand je pars chez mes parents, je dois m’isoler sinon je n’arrive pas à me concentrer. Question d’organisation ! Cet article s’adresse surtout aux personnes qui n’ont pas de pièce destinée au bureau. Au lieu de se casser la tête, il suffit simplement de transformer sa table de salle à manger en bureau la journée.

Répondre
Blandine 12 octobre 2016 - 23 h 17 min

Tout pareil ! Je fais du conseil et de la formation et quand je ne suis pas en déplacement, je travaille de la maison. Ce qui ne justifie pas d’y « sacrifier » une pièce !
Donc je sors les memes affaires que toi le matin pour les ranger le soir. Tres gros point positif : cela signifie vraiment la fin de la journée de travail, et je ne les ressors donc pas le soir, sauf exception rare. J’ai adopté depuis 3mois une autre »arme » : le bullet journal. Tres efficace pour moi !
Le plus étonnant est la reaction des autres : entre les « moi je n y arriverai pas  » et celles qui me disent « tu n es pas tentee par les lessives ? Le menage ? « , j’ai l’impression d’être une extra terrestre !

Répondre
Moe 17 octobre 2016 - 10 h 39 min

Oui je n’avais pas pensé à ça : quand on débarrasse, on sait mentalement que la journée est finie ! Moi le plus gros souci c’est que j’utilise un double écran pour mon travail, donc j’ai quand même besoin de place… disons que mon bureau est nomade, je travaille un peu partout, et ça change au fil des saisons, de la luminosité des pièces… J’ai entendu parler du « bullet journal » mais je n’ai pas encore testé. Je vais me renseigner un peu plus sur la question.

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site Web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.