Accueil Minimalisme Rangement du garage (I did it!)

Rangement du garage (I did it!)

par Moe
Garage en bazar

Je vous en parlais dans un précédent billet, quelques points sensibles de mon désencombrement me donnaient le tournis. J’ai attaqué le premier problème le week-end dernier : le garage. Et je peux vous le dire : nous pouvons enfin ranger la voiture dans sa niche. Compte rendu en images.

Samedi dernier, alors qu’il faisait beau, c’est avec courage et détermination que j’ai entrepris ce vaste chantier.

Depuis le mois de juillet, je ne garais plus ma voiture au garage pour y stocker de nombreuses choses que j’avais débarrassées au fil de ma dématérialisation. Le souci, c’est que je me contentais, parfois, de descendre les choses au garage « en attendant » car je ne savais pas du tout quoi en faire. Je ne savais pas si j’allais vendre toutes ces choses sur Le Bon Coin, les donner à Emmaüs ou bien tout simplement les bazarder à la déchetterie.

Mode opératoire

Pour le rangement du garage, j’ai commencé par faire un gros tri entre les affaires à jeter et celles à conserver. Le but du jeu étant de me désencombrer, j’ai remonté toutes les affaires que je ne souhaitais pas jeter dans mon appartement pour ne plus fuir mes responsabilités. Vous l’avez très justement dit dans les commentaires. Il est très facile de choisir de ne plus posséder certaines affaires, mais très difficile de les faire sortir de nos vies.

IMG_20151031_152801

Petit à petit, entre les araignées et les incessants aller-retour entre mon garage et le hall principal pour rallumer la lumière, j’ai fait mon « petit » tas d’affaires à jeter : restes de lino, cartons de diverses choses, sacs, restes de pots de peinture, vieux tapis… tout est allé directement à la déchetterie (un grand merci à mon éboueur particulier !).

J’ai remonté ensuite toutes les affaires que je souhaitais ne pas jeter. En quelques minutes, mon salon est devenu ce vaste chantier. C’est là qu’il aurait fallu que j’invite Dominique Loreau à boire le thé ! haha (les blagues que seuls les minimalistes comprennent tu sais)

 

IMG_20151031_154822

A ce moment-là, j’avoue que je ne me suis pas sentie bien. J’étais terriblement angoissée par toutes ces affaires que j’avais crues sorties de ma vie. En réalité, c’était un leurre. Ces affaires superflues qui avant vivaient chez moi (et je me demande bien comment je faisais pour vivre dans un tel bordel), étaient tout simplement regroupées dans mon garage. Qu’est-ce que je me suis sentie sale et bête ! Sale de n’avoir pas pris le temps d’aller jusqu’au bout des choses. Bête, avec tous ces objets que javais achetés pour rien. Un peu honteuse devant mon chéri, aussi, qui lui avait pris soin de passer l’après-midi dehors. Mais le fait de ramener ces affaires dans une seule pièce, comme le préconise Marie Kondo dans son livre, m’a mise au pied du mur : je devais trouver une solution. En une semaine, tous ces objets ne feraient plus partie de ma vie.

Troc, don, vente, poubelle

Pour terminer le rangement du garage, j’ai commencé par prendre en photo les affaires les plus intéressantes : grill-panini, petites tables, plaques électriques, lampes… que j’ai mises sur le Bon Coin. A part les plaques électriques que j’ai vendues dans la journée, mes ventes n’ont pas trouvé d’acheteur. La loose !

Ensuite, j’ai mis d’autres affaires en troc contre du café sur Facebook : plats, bric à brac, ballons de baudruche, mugs, quelques verres, quelques bocaux… j’ai vite trouvé preneur. Ce troc m’a offert un petit moment de partage avec une personne que je n’aurais jamais croisée dans ma vie autrement. Un café échangé, quelques biscuits partagés. C’était un beau moment même si je crois que je ne suis pas faite pour ce genre d’interaction : j’étais un peu mal à l’aise de donner mes vieilles affaires à cette personne qui à l’évidence avait des problèmes d’argent. Je me suis sentie bête sur le coup. Finalement, j’aurais préféré lui donner directement mes affaires. Mais j’ai pensé que la personne allait mal le prendre. Bref, situation un peu embarrassante, je ne sais pas si ce genre de situation de troc vous est déjà arrivé ?

Enfin, après une semaine, j’ai pris toutes les affaires valables que j’ai données à Emmaüs. Les affaires moins belles ou inintéressantes ont fini à la jaille.

Aujourd’hui, je peux garer ma voiture et je me sens beaucoup, mais alors, beaucoup plus légère !

Rangement du garage

Conclusion

Libérer l’espace, désencombrer, dématérialiser, faire le vide, trier, ranger, simplifier… beaucoup de synonymes existent pour décrire l’art du nettoyage. J’ai appris de par cette expérience qu’il est crucial, quand on souhaite libérer sa maison, d’aller jusqu’au bout de sa mission : choisir de faire le tri est une chose, mais il faut le faire jusqu’à ce que la chose en question ne soit plus chez vous. Ce n’est pas parce que les affaires dorment dans votre garage que vous aurez réussi à vous désencombrer. Il faut faire preuve d’efficacité et pousser la démarche jusqu’à son but ultime.

Par ailleurs, je me suis rendu compte qu’il est facile de trier, et beaucoup moins de se débarrasser complètement des objets matériels.

Enfin, quand on dématérialise et qu’on devient minimaliste, on commence très vite à se demander si ce ne serait pas trop abusé de se débarrasser de ses affaires pour venir encombrer la vie des autres. Il faut se poser la question de l’utilité d’une chose avant de vouloir la donner à quelqu’un ou la vendre. Emmaüs n’est pas une poubelle. Les babioles que l’on trouve sur les sites de troc ne sont utiles à personne. Il est essentiel de réfléchir quelques instants à l’utilité des affaires, ou pourquoi pas à leur beauté, avant qu’elles s’installent chez quelqu’un d’autre. C’est ça, la finesse d’un minimaliste. C’est cette différence qui fait toute notre justesse. Il suffit de passer le mot pour que la fièvre du minimalisme contamine un maximum de personnes et que nous vivions, à terme, dans un monde moins encombré et plus simple. C’est ainsi que notre société changera. Où le consumérisme arrêtera, j’espère, de régner en maître.

Je vous laisse sur cette conclusion un peu extrapolée ! A bientôt pour d’autres défis 🙂

15 commentaires

Articles qui pourraient vous intéresser

15 commentaires

Mino 6 novembre 2015 - 18 h 27 min

Waow, bravo, quel boulot! J’aime bien voir le avant/après ^^ je te comprends bien face à ton hésitation à encombrer la vie des autres avec tes objets, moi je demande bien à chaque fois si la personne est sure de le vouloir, lol, c’est pour tranquiliser ma conscience ^^

Répondre
sha-ne-no 6 novembre 2015 - 19 h 55 min

Quel travail ! Bravo d’avoir réussi à te défaire de tes objets !

Répondre
pretty arty 7 novembre 2015 - 13 h 14 min

beau travail !

Répondre
Laetitia 9 novembre 2015 - 19 h 52 min

J’aime beaucoup ta réflexion concernant « Emmaüs n’est pas une poubelle » car j’ai aussi cette crainte de considérer cette option comme la solution de facilité… En même temps, je garde l’espoir que ce que je voyais comme une babiole trouvera une utilité insoupçonnée auprès d’un autre foyer… tout en n’encombrant pas non plus !
En tout cas, bravo pour ce rangement !

Répondre
Miss Zen 17 novembre 2015 - 7 h 52 min

Beau boulot……. Je suis d’accord avec toi désencombrer ne signifie pas simple tu cacher son bazar ailleurs cave, garage ou grenier, c’est un processus qui nécessite une certaine détermination et un changement de pensée

Répondre
Adi 20 novembre 2015 - 11 h 46 min

Le résultat parle de lui-même… ça me donne vraiment envie de m’attaquer aussi à mon garage. Je vais commencer par les photos « avant » pour être bien consciente de l’ampleur des dégâts… Bravo pour avoir pris les choses à bras le corps en tout cas !

Répondre
Moe 26 novembre 2015 - 10 h 31 min

Rendez-vous est pris Adi !

Répondre
Julie 5 avril 2017 - 17 h 17 min

Bonjour Moe.
J’avais déjà repéré ton blogue il y a quelques mois et me voila de retour face à l’immense défi de vider tout les papiers, tout l’inutile pour un déménagement outre-mer… Ca met devant ses responsabilités!
Je suis curieuse car tu as employé le mot ‘jaille’ pour dire déchetterie… Mon père est originaire de Redon et j’ai toujours dit ça moi aussi, mais à part dans ma famille, tous mes amis n’ont jamais employé ce mot-là (et pourtant, on en trouve des merveilles à la jaille! ahahah)
D’où viens-tu? (simple curiosité)
Bonne journée!

Répondre
Moe 6 avril 2017 - 11 h 32 min

Je crois que ça vient de mon chéri Nantais, j’ai remarqué que cette expression est très usitée ici 🙂 C’est pas très loin du coup 😉

Répondre
Patitys 4 décembre 2015 - 11 h 02 min

Je vais me joindre à Adi pour vider le garage. C’est encore pire que celui de Moe.

Répondre
Moe 13 décembre 2015 - 17 h 17 min

A ton service ! 🙂

Répondre
Alice 12 décembre 2015 - 18 h 34 min

Juste un mot: BRAVO!
Bravo pour ton désencombrement & bravo pour ton article (bon voilà ça fait plus d’un mot mais je voulais faire passer ce message!)

^^

Alice

Répondre
Moe 13 décembre 2015 - 17 h 07 min

Merci Alice pour tes encouragements ! Mieux vaut tard que jamais comme on dit 😉

Répondre
On Range Tout 20 janvier 2016 - 14 h 54 min

Bravo ! Quel changement ! C’est impressionnant quand on voit les photos « avant-après ».

C’est vrai que cela peut rapidement décourageant, mais quand on commence, le plus dur c’est d’aller jusqu’au bout comme vous l’avez rappelé.

Je vous conseille d’aller faire un tour sur http://www.onrangetout.com ; les minimalistes accros au rangement y trouveront certainement leur bonheur 🙂

Répondre
Brian Lenoir 19 mai 2016 - 21 h 42 min

Merci pour cet article à propos d’un bon rangement du garage. J’ai apprécié vos conseils et un projet similaire va bientôt se réaliser chez moi. J’ai entendu parler des étiquettes. Avez-vous essayé cette méthode d’organisation ? Que pensez-vous à ce sujet ?
http://etiquettespopulaires.com/etiqueteuses.html

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site Web.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.